26 février 2018

Vague de froid : la Région apporte son aide aux plus démunis

vague de froid maraude
Crédit photo : © Rafael Trapet / Picturetank

Alors que l'Île-de-France fait face à une nouvelle vague de froid, la Région active son plan grand froid : elle met à disposition des bâtiments et aide en urgence les associations de soutien des plus démunis.

Vague de froid : la Région se mobilise 

L'Île-de-France est actuellement touchée par une vague de froid, avec des températures susceptibles d'être comprises entre -5 et -10°C. Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, Marie-Carole Ciuntu, vice-présidente chargée des Lycées et de l'Administration générale, et Farida Adlani, vice-présidente chargée des Solidarités, de la Santé et de la Famille, ont décidé de mettre à disposition dès vendredi 23 février 2018 au soir l'Hôtel Fortuny (Paris 17e) ainsi que le gymnase du lycée Buffon (Paris 15e) et celui du lycée Lamartine (Paris 9e). Ces bâtiments pourront accueillir des personnes sans domicile, dans le cadre du plan grand froid mis en place par la Préfecture de Paris et d'Île-de-France.  

Comme elle l'avait fait en 2017, la Région débloque également une aide d'urgence de 150.000 euros aux associations qui viennent en aide aux sans-abri : Samu social de Paris, Secours populaire d'Île-de-France, Restos du cœur , Croix-Rouge française, Emmaüs et association Aurore. 

Après le plan grand froid, la Région lance son plan « Région solidaire »

L'action de la Région ne se limite pas aux mesures prises pour faire face à cette vague de froid.

Le plan « Région solidaire », qui sera lancé en mars 2018, vise à lutter contre les fractures sociales et territoriales franciliennes et réaffirmera l'engagement de la Région pour la solidarité et la cohésion sociale. En 2018, la Région poursuivra ainsi son soutien financier aux associations qui viennent en aide à ceux qui en ont besoin, en octroyant près de 2 millions d'euros au Fonds régional de solidarité et de soutien aux familles, et 1,5 millions d'euros au Fonds innovation sociale.

Elle soutient tout au long de l’année des projets à destination des sans-abri : construction d’hébergements, réhabilitation de centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), aménagement de locaux de distribution pour les acteurs de l’aide alimentaire... En 2017, ce sont près de 1 million d'euros qui ont été affectés sous forme de subventions à diverses structures proposant sur l’ensemble du territoire francilien une aide aux personnes en grande précarité, comme le mouvement Emmaüs, les Restos du cœur, l’Armée du Salut, le Secours catholique, et la Croix-Rouge française.