9 janvier 2018

Usagers du RER A et RER B : faites-vous dédommager

Le droit au dédommagement s'ouvre ce mercredi 10 janvier 2018 pour les usagers du RER A et RER B victimes de perturbations liées à des travaux en 2017. Le coût de la mesure sera entièrement financé par Île-de-France Mobilités.

Des remboursements pour les usagers des RER A et RER B

Vous avez subi des perturbations d'une ampleur exceptionnelle sur les lignes RER A et RER B en 2017 en raison des grands chantiers de construction et de rénovation du réseau francilien ? Vous êtes abonnés Navigo annuel, mensuel et Imagine R ? Comme annoncé en décembre, vous pouvez vous faire dédommager à compter de ce mercredi 10 janvier 2018. Pour cela, connectez-vous sur mondedommagement.transilien.com.

 

Pour le RER A : les abonnés Navigo habitant ou travaillant sur une gare de la ligne (hors trajets Paris intramuros), se verront rembourser 10 € sur leur Navigo en raison du préjudice subi à la suite de l’interruption totale de service pendant trois jours les 30, 31 octobre et 1er novembre. En effet, un grave incident de chantier du RER Éole à la porte Maillot a provoqué une fermeture exceptionnelle du RER A entre la Défense et Auber fin octobre.

Pour le RER B : les abonnés Navigo habitant ou travaillant au niveau d'une gare de la ligne (hors trajets Paris intramuros) se verront rembourser 20 € sur leur Navigo suite au préjudice subi pendant neuf mois en raison des travaux de la ligne 15 du métro du Grand Paris Express.

Les abonnés Imagine R voyageant régulièrement sur les lignes RER A et RER B sont également bénéficiaires de la mesure de dédommagement, à hauteur de 5 € sur le RER A et 10 € sur le RER B.

Un coût de 10 millions d'euros pris en charge par Île-de-France Mobilités

Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France et d’Île-de-France Mobilités, avait souhaité que les opérateurs (SNCF et RATP) fassent un geste commercial, « par respect pour les voyageurs ». Les réunions avec les associations d'usagers n'ayant malheureusement pas permis d'aboutir à des propositions satisfaisantes, Île-de-France Mobilités va se substituer aux opérateurs et avancera intégralement les dédommagements versés. Environ 500.000 voyageurs étant concernés, le coût total est estimé à 10 millions d'euros.

Un tel dispositif de dédommagement avait été activé pour la première fois en juin 2016 à la suite des grèves et des inondations qui avaient lourdement perturbé le trafic, faisant ainsi bénéficier d’un remboursement partiel de leur abonnement les voyageurs des lignes B, C, D, E, H, N, P, R, U et du tram T4.