17 octobre 2017

Une politique budgétaire régionale soulignée par la Cour des Comptes

Un rapport de la Cour des comptes souligne la remarquable politique budgétaire de la Région en 2016, malgré une forte baisse des dotations de l'État.

Une politique budgétaire saluée malgré la plus forte baisse de dotation de l'État parmi toutes les Régions

La Cour des comptes a rendu public, ce 11 octobre, son 5e rapport annuel sur la situation financière et la gestion des collectivités territoriales.

Si le document note que la maîtrise des dépenses est bien engagée dans toutes les Régions, il met en avant, pour l'Île-de-France, de très bons résultats en 2016. Ce qui est d’autant plus remarquable que celle-ci est la Région qui a subi la plus forte baisse de dotation de l’État (-2,1 %, contre -2 % en moyenne pour les autres).

À retenir en particulier :

  • La Région Île-de-France a réduit ses dépenses de fonctionnement de -3,9 % en 2016, contre -1,1 % en moyenne pour les autres Régions.
  • L’Île-de-France est la seule Région avec Auvergne-Rhône-Alpes à avoir su réduire ses dépenses de personnel (respectivement de -0,2 % et de -1,1 %).
Objectif : être la Région la plus économe de France
Pour rappel, la politique budgétaire 2017 de la Région Île-de-France, qui était déjà celle de 2016, vise à rationaliser les dépenses et à augmenter fortement les investissements. L’objectif à fin 2017 est d'avoir réalisé en deux ans une économie des dépenses de fonctionnement de 253 millions d'euros, soit 21 euros par Francilien. Ce chiffre correspond à 64 % des économies annoncées par la nouvelle majorité lors de la campagne et fait de l’Île-de-France la région la plus économe de France.

 

Pour consulter le « Rapport sur la situation financière et la gestion des collectivités territoriales et de leurs établissements publics » de 2017, sa synthèse et ses infographies, rendez-vous sur la page spéciale du site de la Cour des comptes.