23 octobre 2017

Une notation financière positive de la Région par Moody’s : une reconnaissance du plan d'économies mis en place

Moody’s, société experte dans la notation financière des entreprises et des acteurs économiques, estime que la situation de la Région est plutôt saine.

Une notation financière positive, reflet des progrès économiques de la Région

C’est la première note accordée à la Région par Moody’s depuis 2011, et elle est très encourageante : Aa2/Prime-1. Tandis que Aa2 « récompense » le programme d’émissions de titres de créances de la Région d’un montant de 7 milliards d'euros, la notation Prime-1 encourage le programme régional d’émissions de titres négociables à court terme portant sur 1 milliard d'euros. Une note au même niveau que l’État français. « La notation financière Aa2/Prime-1 d'émetteur de la Région Île-de-France reflète sa bonne performance opérationnelle, son cadre solide de gouvernance et des pratiques saines de gestion de la dette, mais aussi un accès indiscuté aux marchés financiers », souligne Matthieu Collette, vice-président de Moody's et analyste principal pour la Région.

La Région, émettrice régulière d’obligations vertes et responsables

Saluée pour sa « prudence » dans sa stratégie budgétaire, avec des objectifs budgétaires à long terme crédibles et des prévisions prudentes, la Région est également reconnue pour ses pratiques financières sophistiquées, notamment le fait qu’elle soit une émettrice régulière d'obligations vertes et responsables, grâce auxquelles de nombreux projets sont financés en Île-de-France.   

Pour Valérie Pécresse, présidente de la Région, et Stéphane Salini, vice-président chargé des finances et de l'évaluation des politiques publiques, cette notation constitue une reconnaissance des premiers résultats du plan d'économies mis en place depuis 2016, en rupture avec les années précédentes. La Région a notamment baissé ses dépenses de fonctionnement de 3,7 % en 2016 (plus de 250 millions d'euros d’économies ont été faites en deux ans), tandis que sa contribution à Île-de-France Mobilités a été stabilisée grâce à un plan de financement pérenne reposant sur un relèvement des tarifs des usagers et un accroissement des cotisations versées par les entreprises franciliennes.

La semaine dernière, la Cour de comptes saluait les très bons résultats de l'Île-de-France en matière de maîtrise de dépenses. Concurrent de Moody’s, Standard & Poor’s avait déjà relevé la note de la Région de « négative » à « AA » en mai dernier.