Une action régionale renforcée pour la sécurité des Franciliens

La rédaction
Face à une délinquance en augmentation et une menace terroriste élevée, la Région a déployé un « bouclier de sécurité » sur tout son territoire : vidéoprotection, portiques de sécurité, sanctuarisation des lycées, équipement des forces de sécurité…

Lutter contre l’insécurité au quotidien et la menace terroriste

L’Île-de-France, région-capitale, est très exposée au risque terroriste. Pour aider l’État à y faire face, la Région déploie depuis 2016 un Bouclier de sécurité en Île-de-France.

Elle finance la modernisation des équipements des forces de sécurité (police, gendarmerie, police municipale) : voitures avec vidéo embarquée, gilets pare-balles, flashballs… En 2016-2017, 93 communes et EPCI ont pu acquérir ou renouveler du matériel (véhicules, gilets pare-balles, bâtons de défense, radios...) pour leur police municipale grpâce à une aide régionale totale de 820.196 €. La Région participe également à la construction ou la réhabilitation des commissariats, pour que les forces de l’ordre puissent y travailler dans de meilleures conditions : un budget de 7,4 M€ y a été consacré en 2016-2017. Une aide de 776.136€ a ainsi été votée pour la construction du nouveau commissariat de Corbeil-Essonnes (91).

Zoom sur l’équipement de la police municipale d’Éragny-sur-Oise (95)
La Région a financé à Éragny-sur-Oise le poste de police municipale à hauteur de 100.000€ et de l'équipement pour plus de 8.000€ : un véhicule équipé pour augmenter les patrouilles ; deux gilets pare-balles et cinq bâtons de défense pour doter chaque agent ; 15 terminaux portatifs et de trois stations mobiles de radio-communication pour les agents et les véhicules actuels. 

La Région a également créé un Fonds régional pour aider les établissements culturels et sportifs, ainsi que les îles de loisirs à installer des portiques de sécurité pour sécuriser leurs accès.

Pour lutter contre les agressions, les cambriolages et les destructions de biens publics et privés, la Région a aidé, depuis 2016, 112 communes à déployer des dispositifs de vidéoprotection, reliés en temps réel aux centres de visionnage des forces de l’ordre. La Région a ainsi soutenu l’équipement en vidéoprotection de 127 communes et EPCI pour un montant de 9 964 796 €. Comme à Sancy-lès-Meaux (77) qui a pu, en 2017, installer des caméras à des endroits définis par la gendarmerie pour un montant de 31.500 €. 

Ces actions s’inscrivent dans le cadre d’une convention signée en 2016 avec le ministère de l’Intérieur, qui permet de soutenir la construction et la rénovation des commissariats de police et des casernes de gendarmerie, et de financer l’équipement de la police régionale des transports. Elle prévoit aussi d’améliorer la sécurité des touristes avec l’installation de commissariats mobiles dans les points touristiques : 90.000€ ont ainsi été votés par la Commission permanente en mars 2018 pour financer quatre véhicules.

10 M€ pour sécuriser les lycées en 2017

La protection des établissements d’enseignement comme les lycées, publics et privés, représente un effort particulier, avec plus de 23 M€ depuis 2016. Caméras de vidéoprotection au lycée Lavoisier à Paris (5e), alarmes anti-intrusion au lycée François-Rabelais de Dugny (93) et clôtures au lycée Georges-Brassens de Courcouronnes (91) sont quelques exemples de dispositifs financés dans ce cadre.

Voyager en toute tranquillité dans les transports

Fraude, incivilités, agressions… : les transports en commun d’Île-de-France ne sont pas assez sûrs, et le sentiment d’insécurité y est très élevé (60 % des usagers du RER l’expriment). Pour permettre aux usagers de voyager en toute tranquillité, Île-de-France Mobilités va généraliser la vidéoprotection sur toutes les lignes (bus compris) et dans toutes les gares, avec visionnage en direct par un personnel habilité, et elle déploie des brigades de cyno-détection. Au-delà, la Région travaille à la mise en place d’une véritable police régionale des transports avec un commandement commun entre la police et les différents opérateurs. Par ailleurs, depuis 2016, 340 agents sont venus renforcer les effectifs de sécurité dans les transports.

Le budget régional consacré à la sécurité a triplé depuis 2015, atteignant près de 20 M€.

Photo : © DR

Tags