Publié le 22 février 2021
Mis à jour le

Un partenariat qui va crescendo entre la Région et la Philharmonie de Paris

Crédit photo : Hervé Boutet

La Région, qui a soutenu la Philharmonie de Paris dès sa construction, participe à ses actions pour 1,5 million d'euros. Elle finance des instruments pour les orchestres de jeunes Démos, participe à la création de la Philharmonie des enfants, soutient des concerts éducatifs et accroît la place de l’Orchestre national d’Île-de-France.

Le duo formé par la Région Île-de-France et la Cité de la Musique-Philharmonie de Paris, inaugurée en 2015 à Paris (19e), se poursuit et se renforce après la signature d’une nouvelle convention de partenariat.

La Région Île-de-France finance l’achat d'instruments pour les orchestres Démos

La Région, qui a cofinancé la construction de la Philharmonie, apporte un soutien accru à son projet Démos (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale).

Les 10 ans de Démos

Téléchargez la brochure bilan.

Lancé par la Cité de la musique en 2010 en Île-de-France, Démos démocratise l’apprentissage de la musique classique auprès des enfants de 7 à 12 ans des quartiers relevant de la politique de la ville (QPV) ou des zones de revitalisation rurale (ZRR). Depuis, il essaime dans toute la France.

Après avoir soutenu financièrement le projet sur son territoire, la Région va permettre à chaque enfant membre d’un des 21 orchestres Démos d’Île-de-France de recevoir un instrument de musique.

Ce sont ainsi 2.000 jeunes musiciens qui pourront s’initier à la musique tous au diapason de leur propre instrument. Le tout, à raison de 3 à 4 heures de cours par semaine, encadrés par des musiciens professionnels, avant de répéter au sein d’un orchestre. 

Montant de la subvention : 900.000 euros sur 3 ans

Un soutien régional à la future Philharmonie des enfants

Avec ses salles de concert, son musée, ses expositions temporaires et ses ateliers, la Philharmonie de Paris est entièrement dédiée à la musique. Elle accueille en son sein aussi bien les mélomanes avertis que les simples curieux grâce à une riche programmation. 

Cette année, avec le soutien financier de la Région, elle ajoutera une nouvelle corde à son violon en ouvrant la Philharmonie des enfants, un espace inédit de 1.000 m² consacré à l’éveil musical des 4 à 12 ans.

Là, les enfants seront libres de jouer, explorer et écouter la musique grâce une vingtaine d’installations interactives conçues comme un voyage musical.

Montant de la subvention : 600.000 euros

Des concerts éducatifs pour 2.000 lycées franciliens

Toujours dans le cadre de ce partenariat, la Région ouvre les portes de la Philharmonie à 2.000 lycéens et apprentis franciliens en les invitant à des concerts éducatifs.

Plusieurs dates sont prévues tout au long de l'année scolaire 2021-2022. 

Le premier concert scolaire commenté de cette série aura lieu le 14 octobre 2021 avec 700 élèves venus de 5 lycées franciliens de petite et grande couronnes : 

  • Clément-Ader à Tournan-en-Brie (77), 
  • Lucie-Aubrac à Courbevoie (92), 
  • Langevin-Wallon à Champigny-sur-Marne (94),
  • Jean-Jaurès à Argenteuil (95), 
  • Louis-Jouvet à Taverny (95).

Les lycéens écouteront la Symphonie n° 7 Leningrad de Dmitri Chostakovitch, interprétée par l'Orchestre de Paris dans le cadre des concerts éducatifs de la Philharmonie.

La résidence de l’Orchestre national d’Île-de-France 

La nouvelle convention renforce aussi la place de l’Orchestre national d’Île-de-France (Ondif) au sein de l’institution musicale.

L’Ondif, que la Région soutient financièrement, fait partie des 4 formations en résidence à la Philharmonie de Paris depuis 2015.

Ses 95 musiciens permanents s’y produisent régulièrement, et participent à des ateliers, des concerts éducatifs, des rencontres scolaires et des actions culturelles contribuant à son rayonnement dans toute l’Île-de-France.

Dans une volonté conjointe de la Région et de la Philharmonie de Paris de faire profiter tous les publics, et en particulier les plus éloignés, des œuvres musicales, des concerts seront programmés pour les familles et des lycéens assisteront à des répétitions. Des initiatives qui seront complétées par la mise en place d’ateliers, de concerts commentés avec images, de ciné-concerts, etc.