Publié le 1 juillet 2022
Mis à jour le

Ukraine : la Région signe 2 déclarations d’intention avec les oblasts de Kyiv et de Tchernihiv

Signature de la déclaration d’intention avec les autorités des Oblasts de Kyiv - Crédit photo : Région Île-de-France

Alors que la Région est mobilisée depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 24 février 2022, pour venir en aide à la population ukrainienne, Valérie Pécresse s’est rendue sur place le 30 juin et le 1er juillet 2022 pour engager des relations de coopération avec les régions de Kyiv et de Tchernihiv. Depuis, d'autres actions ont été engagées.

Après avoir voté dès mars 2022 une première aide humanitaire d’urgence pour les personnes déplacées sur le territoire ukrainien ou réfugiées dans les états voisins, la Région Île-de-France a, depuis, régulièrement poursuivi sa mobilisation envers l'Ukraine et ses habitants.

Affirmer le soutien de la Région à la population ukrainienne

Ainsi, en mai 2022, le Conseil régional a adopté à l’unanimité une motion affirmant la solidarité de la Région avec l’Ukraine, condamnant l’agression de la Russie et réclamant un retour à la paix. 

Parallèlement, un plan d’actions régional, avec comme priorité l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement des personnes réfugiées en Île-de-France, était approuvé à l’unanimité.

La Région noue des relations avec deux oblasts 

En prolongement, la présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, s’est rendue le 30 juin et le 1er juillet 2022 en Ukraine. Cette visite s’est concrétisée par la signature des déclarations d’intention visant à établir des relations de coopération avec les oblasts (région administrative) de Kyiv et de Tchernihiv.

Signature de la déclaration d’intention avec les autorités de l'oblast de Tchernihiv 


Par ces déclarations, la Région et ses 2 homologues ukrainiennes se sont engagées à développer des actions communes afin de répondre aux besoins prioritaires des populations, notamment en matière d’aide humanitaire. Et, dès que possible, la Région mobilisera son expertise et les entreprises franciliennes pour la reconstruction en Ukraine. 

Dans le détail, les aides apportées par la Région à Kyiv et Tchernihiv visent à répondre aux besoins identifiés par les 2 autorités locales : 

  • Aide à la reconstruction d’infrastructures pour aider les populations à surmonter l’hiver,
  • Fourniture d'équipements informatiques pour maintenir l’enseignement à distance,
  • Formation des enseignants au soutien psychologique des enfants dans les écoles.

Plus de 1.000 tonnes d’aide humanitaire envoyées en septembre 2022 en Ukraine

Par ailleurs, en septembre 2022, la Région a financé l’achat par la Protection civile de 5 groupes électrogènes et de 2 chauffages collectifs au bénéfice de Tchernihiv. Ces groupes électrogènes ainsi que 1.000 tablettes numériques pour les jeunes de l’oblast ont été envoyés par un navire spécialement affrété par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Départ du navire l’Aknoul de Marseille, le 28 septembre 2022 pour l'opération de solidarité « Un bateau pour l’Ukraine » © MEAE

Ainsi, plus de 1.000 tonnes de biens humanitaires ont été expédiées, le 28 septembre 2022, depuis le port de Marseille vers l’Ukraine. Les équipements financés par la Région ont été remis aux autorités de Tchernihiv avec le soutien de l’ambassade de France en Ukraine. Par ailleurs, une aide a été attribuée au Bureau international catholique de l’enfance (BICE) afin de contribuer à l'amélioration du bien-être psychosocial des enfants et de leurs familles affectées par la guerre.

Enfin, la Région a voté une nouvelle aide en faveur de la Protection civile, le 10 novembre 2022, pour fournir des équipements de chauffage collectif et de production d’électricité à l’oblast de Kyiv en prévision de l’hiver. Ceux-ci permettront de pallier la défaillance des réseaux électriques et de chauffage endommagés ou détruits par les forces russes.

Plus de 1,6 million d'euros d'aides de la Région à l'Ukraine à ce jour

À ce jour, depuis le début de la guerre en Ukraine, la Région a engagé plus de 1,6 million d’euros d’aides, dont 1 million d’euros d’aide d’urgence humanitaire.