8 mars 2018

Transports en commun : un rapport qui conforte les choix de la Région

Le premier rapport du comité d’experts indépendant mis en place en 2016, qui avait pour but d'évaluer la portée et l’impact des mesures mises en œuvre par Île-de-France Mobilités, a été rendu le 8 mars 2018. Retour sur ses principaux enseignements pour améliorer les transports en communs franciliens.

 

Un premier rapport pour améliorer les transports en commun en Île-de-Frace

Le comité d’experts indépendant mis en place en 2016 pour évaluer la portée et l’impact des mesures mises en œuvre par Île-de-France Mobilités pour améliorer les transports en commun franciliens a rendu son premier rapport ce 8 mars 2018.

Composé de Jean-Paul Bailly, Yves Ramette, Yves Crozet et Marc Pélissier, le comité a tout d’abord livré une vision globale des évolutions de l’année 2016 en matière d’offre et de qualité de service.

12 mesures passées au crible

Il a ensuite passé au crible 12 mesures mises en œuvre en 2016 en s’intéressant à leurs conditions de réalisation, leur efficacité et leurs impacts :

  • 4 mesures d’extension du réseau de transports en commun :
    • - Mise en service du tram 6
    • - Mise en service du BHNS 20 à Gonesse (95)
    • - Mise en service du prolongement du site propre de la ligne 91.06 à Saclay (91)
    • - Mise en service du pôle Rosa-Parks et évolution de l’offre du RER E

 

  • 4 mesures de développement de l’offre et de renouvellement du matériel roulant :
    • - Évolution de l’offre sur les trains L (branche L2) et U
    • - Évolution du train K : refonte de la grille horaire et déploiement de rames Francilien
    • - Renouvellement complet du parc matériel roulant sur le métro 9
    • - Restructuration d’un groupe de lignes du réseau de bus RATP (163, 258,259)

 

  • 4 autres mesures :
    • - Renouvellement continu du matériel roulant bus
    • - Mise en place de forfaits toutes zones, dont passe Navigo (mesure mise en place au 1er septembre 2015)
    • - Avancement du Schéma directeur d’accessibilité sur les gares du réseau ferré
    • - Avancement du déploiement des équipements d’intermodalité dans les gares et pôles d’échanges

Des enseignements encourageants pour Île-de-France Mobilités

Les principaux enseignements du rapport mettent en valeur plusieurs constats :

  • Ce sont les opérations les plus modestes et les moins spectaculaires qui sont les plus efficientes, présentant souvent un bon rapport entre leurs impacts positifs et leurs coûts.
     
  • Le renouvellement du matériel roulant a un caractère structurant, et impacte la fiabilité, la capacité, le confort, le bruit, la pollution, la sécurité et les fréquences. L’engagement de 700 rames neuves ou rénovées d’ici fin 2021 permettra une rationalisation du parc, avec moins de pannes et une maintenance plus efficace.
     
  • L’équilibre dans le temps entre les types de mesures reste très important, par exemple entre opérations structurantes et celles d’amélioration du quotidien, ou encore entre les gains de temps (moins d’arrêts) et d’offres (plus d’arrêts)

 

Valérie Pécresse, présidente d’Île-de-France Mobilités, qui avait initié cette démarche novatrice d’évaluation de la politique d’amélioration des transports en commun par des experts indépendants, s’est félicitée de ce premier rapport : « Les Franciliens doivent savoir exactement ce pour quoi ils paient et les résultats concrets des investissements qui sont réalisés. Je suis ainsi très fière que nous soyons pionniers dans ce domaine, car cette démarche est indispensable pour rendre compte de notre action auprès des Franciliens et pour nous aider à mieux orienter nos choix d’investissements, en nous attachant avant tout à une politique de résultat. »