Empreinte écologique

L’empreinte écologique mesure de façon concrète et facilement compréhensible la pression que l’homme exerce sur la nature. Exprimée en hectares globaux, elle permet d’évaluer l’espace que nécessitent nos modes de vie. À titre d’exemple, le seuil de durabilité écologique est d’environ 2 hectares globaux/habitant quand un Européen possède une empreinte écologique deux fois supérieure à ce seuil. 


Article

Du 5 novembre au 1er février 2016, l'expo « Dérèglements climatiques : prenons les choses en main ! » habille les murs de la Région, à Paris, et éveille les consciences !

Éclairage

Transports, logement, environnement, égalité des territoires, enseignement supérieur : le plan d’investissement conclu entre la Région Île-de-France et l’État pour la période 2015-2020 valide des investissements massifs.

Infographie

Avec près de la moitié de sa surface consacrée à l'agriculture, l'Île-de-de-France n'est pas qu'une succession de territoires urbanisés.

Du 5 novembre au 1er février 2016, l'expo « Dérèglements climatiques : prenons les choses en main ! » habille les murs de la Région, à Paris, et éveille les consciences !
Transports, logement, environnement, égalité des territoires, enseignement supérieur : le plan d’investissement conclu entre la Région Île-de-France et l’État pour la période 2015-2020 valide des investissements massifs.
Futur en Seine 2015
La question climatique est au cœur de l'édition 2015 de Futur en Seine, le plus grand festival du numérique en Europe. Nous avons choisi pour vous cinq innovations emblématiques de cet enjeu, présentées au Village des innovations jusqu'au 14 juin, au Cnam de Paris.
Futur en Seine 2015
Pour sa 7e édition, organisée du 11 au 21 juin, le plus grand festival du numérique en Europe s’intéressera particulièrement aux questions environnementales, conférence Paris climat 2015 oblige. Tour d’horizon du cru 2015, comme toujours gratuit et pour tous les publics.
Alimenter sa cheminée en bûches écologiques constituées de marc de café, il fallait y penser. Avec le soutien de la Région, Valérie Grammont a développé le concept en partant d’une feuille blanche.
Et si la ville partait à la conquête de la biodiversité, en végétalisant ses immeubles ? La question est au cœur de la journée régional pour le climat du 31 mars prochain.
Le nouveau Contrat de plan permet de programmer les projets qui, durant six ans, mobiliseront l’État et la Région. L’accent est mis sur les transports et les mobilités.
S'abonner à Empreinte écologique