La rédaction

Rentrée universitaire : ce que fait la Région pour les étudiants

L'heure de la rentrée a sonné pour les 663.000 étudiants franciliens. Logement, bourses et aides à la mobilité, santé : la Région poursuit sa politique en faveur de la réussite des étudiants.

Logement et équipements

Pour permettre aux étudiants et aux enseignants de travailler dans les meilleurs conditions, la Région finance la construction et/ou la rénovation de nombreux équipements comme les bibliothèques où les laboratoires notamment. En 2018, 50 M€ sont consacrés à la construction de nouveaux bâtiments. Et depuis début 2016, ce sont au total 4.020 logements pour les jeunes qui ont été construits. 

Santé

Offrir un accès équitable à la santé pour tous est l'une des priorités régionales. Désormais, les étudiants boursiers inscrits dans un établissement d'enseignement supérieur ou un institut de formation sanitaire et sociale d'Île-de-France bénéficient de 200€ par an (contre 100€ sous la précédente mandature) pour financer leur mutuelle. C'est l'opérateur Harmonie Mutuelle qui a été retenu par la Région notamment en raison de contrats d'assurance de qualité allant de de 236€ à 476€. Ainsi, pour 3€ par mois de reste à charge (36€ par an), les étudiants disposent d’une complémentaire santé qui les aide vraiment en cas de sinistre.

Bourses et aides

Valoriser le mérite, donner une seconde chance à ceux qui ont connu un accident de parcours et permettre aux étudiants d'aller à l'étranger, l'action régionale entend donner sa

chance à tous les jeunes franciliens. L'une des compétences de la Région est également d'offrir des bourses aux élèves et étudiants des formations en travail social, paramédicales et maïeutiques dites formations sanitaires et sociales.
  • Afin de donner une seconde chance d'accéder à l'enseignement supérieur à ceux qui n'ont pas obtenu leur baccalauréat, la Région a mis en place une bourse annuelle de 1000€ pour les Franciliens qui souhaitent passer le diplôme d'accès aux études universitaires (DAEU). 1380 étudiants en ont bénéficié depuis 2016.
  • Pour relancer l'ascenseur social, la Région récompense les jeunes Franciliens d'origine modeste qui viennent d'obtenir le bac avec mention « très bien » et vont poursuivre leurs études en Île-de-France en leur attribuant une bourse au mérite de 1000€.  Plus de 7600 bacheliers en ont bénéficié depuis 2016.
  • La Région Île-de-France propose une aide financière qui favorise l'ouverture à l’international et l'insertion professionnelle des étudiants en BTS. Son montant est de 500€. L’aide à la mobilité internationale des étudiants s’adresse aux étudiants inscrits en formation initiale hors apprentissage et alternance dans les parcours BTS suivants :
    • BTS chimie avec option « anglais scientifique approfondi » à l’École nationale de chimie physique et biologie de Paris (ENCPB),
    • BTS commerce international,
    • BTS assistant(e) de manager,
    • BTS hôtellerie-restauration,
    • BTS tourisme.
        
  • La Région Île-de-France propose également une aide financière pour accompagner les cursus à l’étranger des étudiants en universités ou en grandes écoles, qui sont vecteurs d’ouverture, de développement des compétences et d’une meilleure insertion professionnelle. Cette aide à la mobilité internationale varie de 250€ à 450€ mensuels sur une durée de 10 mois maximum.
  • Afin de lutter contre les déserts médicaux, la Région aide aussi les étudiants en médecine pour les inciter à s’installer dans une commune déficitaire selon le zonage défini par l’Agence régionale de santé (ARS). ontre l’engagement d’une installation en zone déficitaire, les volontaires reçoivent une allocation de 1.000 € par mois pendant deux ans.

Favoriser l'accès à l'excellence pour tous

  • Les Cordées de la réussite. La Région Île-de-France souhaite en démultiplier le nombre afin d’atteindre 150 Cordées d’ici 2020, contre une centaine actuellement. En 2018 la Région a soutenu 23 nouvelles cordées pour un montant de près de 700.000€ et a poursuivi son soutien auprès de 16 existantes. Pour la rentrée 2018, de nouvelles cordées bac pro-BTS ont été labellisées  notamment 5 en lien avec le Rectorat de Créteil. Souvent situées dans les quartiers défavorisés, elles ont pour but d’accompagner à la réussite dans l’enseignement supérieur notamment en 1re année de BTS. Pour la première fois, une dizaine de lycées ont été labellisés pour des cordées « Bac-Pro-BTS », 3 universités ont également rejoint le dispositif.
  • L'apprentissage une voie royale. Sept mois après la fin de leur formation, 2 apprentis sur 3 ont un travail. La Région Île-de-France a contribué à la création de la première promotion de l'action expérimentale « parcours d'excellence en apprentissage » portée par le CFA FORMASUP Paris. Cinq établissements (l'université Paris-Diderot, l'université Paris Descartes, l'université Panthéon-Assas, l'Edhec et l'université Paris-Dauphine) ont été choisis pour mettre en place des parcours permettant à des apprentis bacheliers professionnels d'accéder aux universités et grandes écoles.  Une dynamique forte a été déclenchée en faveur de l'apprentissage, enrayant la spirale négative des années précédentes. Au total, cette hausse des entrées en apprentissage permet à la Région de dépasser les 80.000 apprentis, puisque 85.900 apprentis seront formés cette année en Île-de-France.
L'Île-de-France concentre 40% de la recherche française, 25% des grandes écoles d'ingénieurs et de commerce de l'Hexagone et des étudiants français. Le nouveau Schéma régional de l'enseignement supérieur de la recherche et de l'innovation (SRESRI) adopté en 2017 a pour ambition de faire de l'Île-de-France l'une des régions les plus performantes et les plus attractives du monde pour la formation, la recherche et l'innovation. En parallèle, le projet de portail régional Oriane.info a pour objectif de diffuser l’information la plus exhaustive concernant l’offre de formation, les métiers et l’emploi en Île-de-France.

Photos : Bibliothèque du CHU de Créteil © DR ; Maison de l'Île-de-France à la CIUP © Philippe Ayrault/Région Île-de-France ; résultats du bac à Saint-Maur-des-Fossés © Marie Genel/Picturetank