La rédaction

Région solidaire : ce que propose le CRJ pour stimuler l'engagement des jeunes

Le Conseil régional des jeunes (CRJ) a été appelé à faire des propositions pour favoriser l'engagement des jeunes, dans le cadre de la Région solidaire. Trois questions à Alexis Bracquart, rapporteur des propositions de la commission Citoyenneté du CRJ.

Dans quel contexte le CRJ a-t-il été saisi sur le dossier Région solidaire ? 
Alexis Bracquart : Le CRJ a été saisi mi-mai par la Présidente Valérie Pécresse pour participer au rapport Région solidaire présenté aux élus régionaux lors de la séance plénière du 3 juillet. Suite à cette saisine, la commission Citoyenneté du CRJ a rencontré les services de la Région en charge du rapport, et proposé de participer au projet en axant nos réflexions sur l’engagement des jeunes.

Quelles ont été les principales propositions du CRJ pour stimuler l’engagement des jeunes ?
A. B. : Nous avons par exemple proposé de fédérer les plateformes qui incitent les jeunes à s’engager pour les rendre plus visibles et efficaces. Nous avons également fait des propositions pour les lycéens : en s’appuyant sur les conseils de vie lycéenne des établissements, la Région pourrait mettre en œuvre des modules de solidarité, en fournissant des outils ou des ateliers aux élèves pour qu’ils puissent s’investir dans des actions de solidarité, avec l’idée de créer une semaine de l’engagement qui serait un temps fort annuel dans les lycées.  

Mais nous avons surtout travaillé sur l’idée de création d’un brevet de l’engagement : quand un jeune, étudiant, apprenti ou lycéen, s’investit dans une association caritative, son expérience bénévole et citoyenne doit être valorisée par une vraie reconnaissance officielle. Ainsi, l’engagement serait reconnu comme une source de développement des compétences. Le dispositif pourrait être accompagné par un système de tutorat, avec par exemple des parrains dans les entreprises…  

Vous souhaitez que les jeunes Franciliens s’engagent davantage… Et vous, comment envisagez-vous votre engagement au sein du CRJ ?
A. B. : On voit bien, lors d’opérations comme le Téléthon, que quand on leur en donne l’opportunité de donner du temps et de l’énergie bénévolement, les jeunes s’en saisissent ! C’est pour cela que la Région doit profiter du fait qu’elle gère les lycées et les CFA pour proposer aux lycéens de s’engager davantage.

J’ai pour ma part toujours trouvé important de m’engager dans différentes actions de solidarité, en plus de ma vie personnelle et de mes études. Quand on reçoit, c’est normal de donner en retour ! Et on réalise rapidement que l’engagement apporte quelque chose en plus dans la vie.

Photo : © DR