Qualité de l'air dans les stations : le soutien régional aux projets innovants

Dans le cadre de son plan « Changeons d’air en Île-de-France », la Région apporte une aide financière à 5 entreprises qui testeront des solutions novatrices dans les espaces souterrains des transports en commun.

Dans les espaces souterrains, la densité de particules est élevée pour des raisons mécaniques liées au freinage. La RATP et la SNCF agissent afin de mesurer et de réduire les niveaux de polluants dans les enceintes souterraines. Différentes solutions ont été testées et mises en œuvre, notamment la ventilation des gares et des matériels roulants moins émissifs, grâce au renforcement du freinage électrique.

Dans la lignée de ces efforts, la Région a lancé l’appel à projets « Innovons pour l’air de nos stations ». Il vise à tester des solutions nouvelles en faveur de la qualité de l’air dans les enceintes ferroviaires souterraines.

Elle accompagne cette année 5 entreprises et leur projet innovant pour une aide totale de 963.700€ :

Un robot qui ne manque pas d’air

La Région subventionne également l’expérimentation du robot purificateur d’air Diya One X en gare des Invalides à Paris, pendant la Semaine de la qualité de l'air, du 17 au 21 septembre 2018, afin d'améliorer la qualité de l'air par filtration. Fruit d’un long travail de conception et de choix éthiques en faveur d’une réindustrialisation de la France avec des produits de très haute technologie, Diya One X a passé avec succès les tests de sécurité électromagnétique, électrique et logicielle. Il est 100% pensé et produit en France par Partnering Robotics. L’aide régionale s’élève à 3.750€.
Photo : © Partnering Robotics
  • Tallano Technologie
    Tallano Technologie a développé un système original de captation à la source des particules de frein baptisé « Tamic ». La Région accompagne l'adaptation aux véhicules ferroviaires de ce système innovant (recherche et développement expérimentaux). 
    Subvention régionale : 225.000€
     
  • Starklab
    Starklab a développé un système de filtration humide de l'air. Le projet consiste à tester et adapter cet appareil dans l’environnement des enceintes ferroviaires souterraines.
    Subvention régionale : 200.000€
     
  • Sicat
    Sicat propose un prototype de « pièges à particules fines » qui fonctionnent grâce aux fortes turbulences d’air aux abords des quais. Les particules piégées s’accumulent sur un filtre, lavé 4 à 6 fois par an.
    Subvention régionale : 240.000€
     
  • Air Liquide
    Air Liquide propose d’utiliser des purificateurs électrostatiques par ionisation positive. Il s’agit de capturer les particules en suspension dans l’air.
    Subvention régionale : 167.700€
     
  • Suez
    Le Pôle Air de Suez a sélectionné la technologie de l’ionisation positive. Les ions générés par une électrode viennent charger positivement les particules fines de l’air qui s’agrègent ensuite contre une plaque collectrice.
    Subvention régionale : 131.000€

Photo : © Pierre-Yves Brunaud/Picturetank