Les sites franciliens labellisés « Patrimoine d'intérêt régional »

Cités-jardins, fermes, moulins, anciennes usines… Ces sites franciliens non protégés peuvent désormais recevoir le label « Patrimoine d’intérêt régional ». 30 premiers bénéficiaires ont été désignés en juillet 2018. 27 supplémentaires en novembre 2018 et 7 nouveaux en mars 2019.

Le moulin jaune à Crécy-la-Chapelle (77), la plage fluviale de l’Isle-Adam (95) ou encore la cité-jardin de Champigny-sur-Marne (94) font partie des bénéficiaires du label « Patrimoine d'intérêt régional » lancé en juillet 2018.

Résultant d'une mesure votée en octobre 2017, ce label est la grande nouveauté de la politique régionale en faveur du patrimoine : il permet de protéger et de préserver (entretien et rénovation) des sites non classés et non inscrits aux Monuments historiques du patrimoine francilien, dont les propriétaires en ont fait la demande, en fonction de la qualité de leur architecture et/ou de leur intérêt au regard de l’histoire de l’Île-de-France.

 

Des bâtiments qui participent à la qualité du paysage francilien

L'ensemble des 64 site labellisés « Patrimoine d'intérêt régional » est représentatif de la diversité des patrimoines franciliens tout en esquissant de grandes thématiques structurantes : patrimoine rural, industriel, architecture du XXe siècle, cité-jardin, maison d’artiste ou villégiature, etc. Même s’ils ne bénéficient pas d’aides publiques, ces bâtiments participent tout autant à la qualité du paysage francilien.

Consulter le jeu de donnéestélécharger au format CSVtélécharger au format excel

Le label « Patrimoine d'intérêt régional » doit permettre de développer l’attractivité touristique de la région et de révéler un patrimoine méconnu, en mettant en place des parcours axés sur des thématiques fondatrices de l’histoire régionale.

Patrimoine d'intérêt régional
L’obtention du label doit permettre notamment aux propriétaires d'accéder à deux dispositifs régionaux :
une aide en investissement pour la restauration du patrimoine non protégé,
une aide en fonctionnement pour sa valorisation.
Pour le patrimoine relevant de ce label, le taux d'intervention estde 30% maximum, plafonné à 500.000€ par tranche de travaux.

Voir l'appel à candidature

Photo : cité-jardin de Suresnes (92) © Région Île-de-France

 

Dossier de presse - Une nouvelle politique régionale pour le patrimoine