Le tramway T5, nouveau trait d'union entre Saint-Denis et Garges-Sarcelles

Renaud Charles
Depuis le 29 juillet, la cinquième ligne de tramway francilienne est en service. Elle doit favoriser le désenclavement des territoires traversés.

Et de cinq. Depuis le 29 juillet, la cinquième ligne de tramway francilienne circule entre le Val-d'Oise et la Seine-Saint-Denis. Longue de 6,6 km, elle relie Saint-Denis (93) à Garges-Sarcelles (95), via Pierrefitte-sur-Seine (93), en 22 minutes à raison d’une rame toutes les cinq minutes aux heures de pointe, et d’une rame toutes les huit à dix minutes aux heures creuses. 36.000 personnes devraient l'emprunter chaque jour.

"Ce tramway est un symbole"

Cette nouvelle ligne, première à être montée sur pneus en Île-de-France, doit faciliter les déplacements de banlieue à banlieue en assurant la connexion avec le RER D, la ligne 13 du métro, le tramway T1 et le réseau de bus. Elle constitue également un gage de dynamisme et d’attractivité pour les territoires concernés. « Ce tramway est un symbole, souligne Jean-Paul Huchon, président de la Région. Certaines villes pauvres, et enclavées, finissent par être ghettoïsées parce qu’elles ne sont pas accessibles. C’est donc vers ces populations les plus fragiles que nous avons voulu accentuer nos efforts. »

Le chantier du tramway T5 a été financé par la Région (116,7 M€), l’Etat (27,9 M€), le Conseil général du Val-d’Oise (16,3 M€) ainsi que la RATP (2,2 M€). Le matériel roulant a quant à lui été pris en charge par le STIF (autorité organisatrice des transports en Île-de-France) à hauteur de 53 millions d'euros.

Tags