La rédaction

La Région va expérimenter le télétravail

Alors que la Région soutient déjà fortement la création de tiers-lieux en Île-de-France, ses élus ont voté ce 10 mars l'expérimentation du télétravail par ses agents avant une généralisation en 2018.

Une nouvelle étape a été franchie pour le déploiement du télétravail au sein du Conseil régional, avec le vote ce 10 mars des modalités d'une expérimentation prochaine. Pour la Région, il s'agit d'améliorer la qualité de vie au travail (stress, temps de transport, flexibilité, etc.) et le bilan carbone de la collectivité (réduction des déplacements domicile/travail), tout en participant à la modernisation de l'administration dans ses méthodes et son organisation du travail.

La phase d'expérimentation doit permettre un retour d'expérience avec les agents qui se seront portés volontaires, ainsi qu'avec les partenaires sociaux ayant participé au travail préparatoire, l'objectif étant de procéder aux éventuels ajustements. S'ensuivra la signature d'un accord-cadre en vue d'une généralisation du télétravail au sein de la Région à partir de 2018. 

Environ 80% des postes (soit 1.600) sont éligibles au télétravail au moins un jour par semaine. Le nombre de jours maximal en télétravail a quant à lui été fixé à deux par semaine. Les agents régionaux en télétravail auront le choix d'effectuer leur mission depuis leur domicile ou bien depuis des locaux de la Région situés sur un autre lieu que leur site d'affectation, des locaux mis à disposition par d'autres administrations ou des tiers-lieux. La Région s'engage à établir une sélection équitable des agents volontaires et à adopter les mesures destinées à assurer la protection des données (confidentialité, respect des prescriptions de la CNIL...)

En parallèle, la Région participe au déploiement des tiers-lieux en grande couronne. En 2016, ils sont 41 à avoir été financés.  

Photo : © Jean-Lionel Dias/Le Carton/Picturetank

Tags