La Région et l'État innovent pour changer la route

Outre une portion de 3,5 km de l'A115 dans le Val-d'Oise où est posé un revêtement anti-bruit ultra efficace innovant, une quinzaine de sections d’autoroutes et routes nationales franciliennes font l'objet de rénovations grâce à un cofinancement État-Région. Découvrez-les sur une carte.

Dans le cadre de son plan « anti-bouchons pour changer la route », la Région cofinance à parts égales avec l'État (Direction des routes d'Île-de-France) diverses opérations d'amélioration des chaussées des grands axes franciliens qui représentant un coût de 22,5 M€ : un revêtement divisant par 3 le bruit de la circulation, d'un coût de 1 M€, est ainsi posé sur 3,5 km de l'A115 au niveau de Sannois, Franconville, Ermont, Le Plessis-Bouchard et Saint-Leu-la-Forêt (95) ; au-delà, 11 sections d’autoroutes et routes nationales franciliennes bénéficient déjà ou vont prochainement bénéficier du déploiement d’un revêtement anti-bruit sur un linéaire total de 25 km, et 5 sections d’autoroutes et routes nationales bénéficient du déploiement d’un revêtement à fort taux de recyclage.

À noter que le plan régional « anti-bouchons pour changer la route », voté en 2017, est doté de 250 M€, dont 57 M€ pour financer des innovations comme celle qui est expérimentée sur l'A115 dans le Val-d'Oise.