La rédaction

La fréquentation touristique bat un nouveau record au 1er semestre

L'attractivité touristique du territoire reste au beau fixe, selon les derniers chiffres dévoilés par le Comité régional du tourisme, en présence de Valérie Pécresse, la présidente de la Région Île-de-France ce lundi 27 août au château de Versailles .

Des perspectives encourageantes

Après une année 2017 déjà exceptionnelle, le cru touristique 2018 est parti pour battre tous les records ! Avec 17,1 millions d’arrivées hôtelières au cours du 1er semestre 2018, la fréquentation touristique de la destination Paris Île-de-France est en hausse de 4,1% par rapport au 1er semestre 2017 selon les chiffres dévoilés par le Comité régional du tourisme (CRT) Paris Île-de-France.

L'Île-de-France marque ainsi un nouveau record de fréquentation au cours du 1er semestre et ce malgré les grèves dans les transports ferroviaires. Au niveau des territoires, la fréquentation touristique dans Paris Intra-Muros a progressé de +5,0% en termes d’arrivées hôtelières, de +2,8% en Petite Couronne et de +3,6% en Grande Couronne.

Si la fréquentation touristique était fortement repartie à la hausse en 2017 après une année 2016 particulièrement difficile pour le secteur du tourisme, il s’est avéré qu’il ne s’agissait pas d’un simple effet de rattrapage mais bien d’une reprise durable favorisée par une conjoncture économique exceptionnelle. Pour la rentrée, les perspectives restent également très encourageantes pour 75% des professionnels du secteur. De quoi envisager atteindre le chiffre symbolique des 50 millions de visiteurs en 2018, contre 48 millions l'an dernier ce qui était déjà un record depuis 10 ans ? Réponse dans quelques mois.

«Ce record est une grande satisfaction, notamment en terme d'emploi. Nos efforts ont payé et la Région va continuer d'investir en faveur du tourisme», a souligne Valérie Pécresse, la présidente de la région capitale, qui souhaite notamment faire de l'Île-de-France «la région leader pour l'accueil des touristes chinois».

Dans un contexte marqué par une concurrence de plus en plus forte, chaque destination doit se réinventer pour rester compétitive. C'est pourquoi la Région Île-de-France a souhaité engager un nouveau Schéma de développement du tourisme et des loisirs, avec des actions à destination des visiteurs étrangers ou français mais aussi des Franciliens. En 2018, le budget régional en faveur du tourisme a été fixé à 21 M€. 
Le nouveau Paris Region Pass arrive en septembre
Envisagée dès 2016, la création d'un titre touristique combinant offre de transports publics et visites va voir le jour en septembre, à l'occasion de la Ryder Cup, une compétition internationale de golf organisée à Saint-Quentin-en-Yvelines (78) du 28 au 30 septembre : le nouveau Paris Region Pass. Ce support format carte de crédit, proposera des visites : croisière sur la Seine, excursions en bus touristique, musées et l'accès au réseau de transports. Son coût ? De 69 € à 189 € en fonction du nombre d'excursions (de 1 à 3) et de sa durée (3 ou 5 jours). À noter qu'en 2017, le CRT avait testé avec succès le bracelet Paris Region Pass qui offrait 3 excusions pour 50 € sur un support dématérialisé au poignet. 6000 bracelets avaient été vendus.

Hôteliers et restaurateurs se frottent les mains

Les hôteliers franciliens ont ainsi accueilli près de 700 000 touristes français et internationaux de plus par rapport au 1er semestre 2017. Une très bonne nouvelle sur plan économique puisque qu'en terme de consommation touristique, le gain est estimé à plus de 535 M€ par rapport au 1er semestre 2017 avec un montant global sur cette période de 10,3 Md€.

Ces bons résultats sont portés par la hausse des clientèles internationales (+9,2%) alors que dans le même temps la clientèle française est restée quasi-stable  (-0,3%).

Toutes les clientèles internationales sans exception sont en progression par rapport à la même période de l’année précédente. En termes d’arrivées, les Italiens (+20,2%), les Japonais (+17,0%) et les Allemands (+16,5%) ont connu les plus fortes progressions. En revanche, la fréquentation des clientèles venus du Proche et Moyen-Orient (+2,6%), des Belges (+2,9%) et des Chinois (+5,4%), augmente plus modérément.