La rédaction

L’Île-de-France en tête des métropoles européennes les plus attractives en 2018

Les projets d’investissements dans la région évoluent. Comme le montre le Bilan régional 2018 de l’attractivité, ils sont de plus en plus qualitatifs et envisagés sur le long terme. Et ils font désormais la part belle à l’industrie, alors que la finance se renforce.

Le nouveau bilan régional 2018 de l'attractivité vient d'être dévoilé. Réalisé par la Région et Paris Region Entreprises, il indique que, l’an dernier, le territoire a accueilli 409 projets d’investissements internationaux, représentant plus de 6.000 emplois. Ces résultats confortent la tendance amorcée en 2017, tout en s’inscrivant dans la continuité.

Si pour plus de la moitié d’entre eux, il s’agit de centres de décisions (+ 2%), les sites de production enregistrent une très forte hausse (+ 63%), devant les bureaux de recherche et développement (+32 %), soulignant ainsi le fort potentiel industriel de la région.

Comme en 2017, les États-Unis demeurent le principal investisseur avec 25% des projets. Quant aux 48% des investissements provenant d’Europe, ils sont principalement portés par le Royaume-Uni (13 %), l’Allemagne (12 %) et l’Italie (8 %).

Les effets positifs de la « Stratégie #Leader »

Carte IDF loupe
Alors que les conditions de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne ne sont toujours pas définies, la Région continue d’avancer ses pions pour attirer de nouveaux acteurs économiques sur son territoire.

Sur ce dossier, la Région est à pied d’œuvre depuis 2016. La « Stratégie #Leader pour la croissance, l’emploi et l’innovation », dont la première orientation était d’investir sur l’attractivité de l’Île-de-France, à travers le renforcement et simplification des aides aux entreprises, l'adoption de la stratégie Smart Industrie, la création d'un nouveau parcours d’accompagnement « Entrepreneur#Leader », le soutien aux grands lieux d’innovation, se révèle payante.

Sans compter que la Région possède de nombreux atouts propres à séduire les décideurs, mais aussi les familles d’expatriés, en termes de transport, d’éducation et de cadre de vie.

L’effet Brexit catalyseur des délocalisations

À ce jour, sur 213 projets d'implantation, d'investissement ou de relocalisation en lien avec le Brexit, la décision d’une prochaine installation en Île-de-France est d’ores et déjà actée pour 90 d’entre eux, représentant 4.160 emplois.

Dans le domaine financier en particulier, une soixantaine d’acteurs de premier plan (banques, assureurs, fonds d’investissement...) vont relocaliser tout ou partie de leurs activités en Île-de-France. La future implantation de l’Autorité bancaire européenne (ABE) à La Défense (en partie due à la mobilisation de la Région qui ambitionne de devenir 1re place européenne de la finance) a constitué un signal fort auprès de l’ensemble des acteurs.

Une nouvelle impulsion du Conseil stratégique pour l’attractivité et l’emploi

Pour définir une approche globale et mettre l’accent sur l’ensemble des atouts de la Région dans le contexte du Brexit, le Conseil stratégique pour l’attractivité et l’emploi, sous l’égide de son nouveau président, Christian Streiff, proposera une « Stratégie attractivité 2021 ».

Celle-ci s’articulera autour de 3 grands thèmes : l’attractivité économique (au travers notamment de l’innovation et la R&D), la révolution des mobilités, l’enseignement international et multilingue. Pour que la Région Île-de-France s’impose définitivement comme la destination de référence des entreprises en quête d’une implantation européenne.

Attractivité, les nouveautés 2019
Plusieurs initiatives régionales seront lancées visant à favoriser l’accueil des entreprises, notamment industrielles :
• Mise en place d’une plateforme « guichet unique » du foncier industriel, qui offrira en open data une présentation cartographique du foncier bâti et non bâti disponible, pour aider les dirigeants en quête d’une implantation à identifier les sites répondant à leurs critères.
• Recalibrage des dispositifs d’aides aux entreprises (Grands projets de R&D et Paris Region Starter pack), en vue de les rendre encore plus efficaces pour les entreprises étrangères.
• Lancement d’une étude sur l’impact du « hard Brexit » pour les entreprises en Île-de-France.
 Lancement de la version 2.0 du Guide de l’enseignement international permettant aux familles d’identifier en quête d’une installation de connaître les établissements scolaires qui conviennent aux besoins linguistiques de leurs enfants (internationaleducation.parisregion.eu). De plus, la Région proposera 9 lycées internationaux d’ici 2021 et une école européenne !
• Lancement de l’application multilingue QiOz en mai 2019. Cette plateforme d’apprentissage des langues lancée par la Région proposera une approche pédagogique innovante et ludique, basée sur des extraits de films, de séries TV, de clips musicaux et de documentaires. Elle permettra aux 9 millions de Franciliens de plus de 18 ans de progresser en anglais, français, allemand ou espagnol.
• Lancement du « Paris Region PhD : 100 Doctorats Digitaux pour 2021 », ouvert aux étrangers, en faveur de la digitalisation des compétences et l’introduction des nouvelles technologies numériques dans les entreprises et les organisations publiques.

 

Retrouvez l'essentiel du Bilan attractivité 2018

Photo : © Getty Images