La rédaction

Égalité femmes-hommes : une politique régionale, trois axes d’action

Égalité, liberté et protection sont les axes de la politique régionale en faveur de l’égalité femmes-hommes, qui se décline dans tous les champs d’intervention de la Région.

Si les femmes représentent 52% de la population francilienne, les disparités entre elles et les hommes, demeurent une réalité.

Une Région qui œuvre pour l'égalité femmes-hommes

La Région Île-de-France est exemplaire en matière d’égalité femmes-hommes et dans la lutte contre les discriminations à travers un appel à projets annuel.

Par ailleurs, elle accompagne, dès le lycée, les projets en faveur de l’égalité et de la citoyenneté grâce au dispositif Agir au lycée pour la culture et la citoyenneté des élèves (Alycce).

Parce que l’égalité se joue aussi sur le terrain sportif, la Région soutient en outre le mouvement sportif avec comme objectif : proposer une activité sportive pour tous. Repenser les équipements sportifs pour qu’ils répondent aux besoins des femmes, encourager la pratique féminine et soutenir en particulier les clubs franciliens qui favorisent celle-ci font partie des axes d’action de la Région.

Une politique garantissant la liberté des femmes

Le site ipasscontraception.fr, lancé par la Région en 2016, répertorie tous les lieux franciliens ressources en matière de contraception, sexualité et prévention. Un outil de liberté à disposition des jeunes Franciliens, en particulier des femmes.

Côté éducation, la Région a créé le dispositif Olympe pour encourager les lycéennes à s’orienter vers les filières scientifiques.

Lutter pour l’égalité, c’est aussi aider les femmes dans des aspects de leur vie où elles se retrouvent trop souvent en première ligne, comme la garde des enfants : en soutenant des lieux de garde aux horaires amplifiés ou décalés.

Enfin, parce que les difficultés sur le marché du travail n’épargnent pas les femmes, la Région accompagne les créatrices d’entreprise et les associations qui les assistent (Force Femmes, Paris Pionnières…), et vise la parité dans ses aides à l’entrepreneuriat et le retour à l'emploi des plus de 45 ans.

Assurer la protection des femmes

La lutte contre les violences faites aux femmes est une priorité, déclarée Grande Cause régionale en 2017. Un important appel à projets permet de soutenir les initiatives des associations. Il a notamment permis en 2017 d'accompagner les associations qui luttent contre l'excision. La Région s'est également associée à l'initiative citoyenne de la plateforme make.org, qui a lancé une grande consultation afin de mener des actions de lutte contre les violences faites aux femmes.

Une convention avec la Fédération nationale Solidarité Femmes permet de reloger les femmes victimes de violences conjugales. En 2017, la Région a doublé le nombre de logements qui leur sont réservés, le passant de 50 à 100 minimum par an. Elle finance également des centres d'aide et d'accueil sur tout le territoire francilien.

Pour lutter contre l’insécurité dans les transports, la Région a lancé, avec la RATP, la SNCF et Île-de-France Mobilités un système d’alerte anti-harcèlement dans les transports via l’extension du numéro unique 31 17.

L'expérimentation de l'arrêt à la demande dans les bus le soir à partir de 22 heures, est en cours sur 11 lignes de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis par Île-de-France Mobilités.

Enfin, pour protéger et offrir un répit aux femmes victimes et aux enfants covictimes de violences ou en situation de précarité, la Région propose des séjours dans les îles de loisirs franciliennes.

Photo :  © Région Île-de-France ; remise des prix Créatrices d'avenir © Créatrices d'avenir ; mur à la Fédération nationale Solidarité Femmes © Julien Pebrel/MYOP