Déchets : un plan de compostage ambitieux à Saint-Quentin-en-Yvelines

Pour réduire la production de déchets sur son territoire, l'intercommunalité des Yvelines qui réunit Trappes et une douzaine de communes fournit des kits de compostage à ses habitants. Une initiative soutenue par la Région.

Le compostage est une solution efficace pour réduire la production de déchets. La Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (78), qui réunit 12 communes des Yvelines dont Trappes, Plaisir, Coignières et Guyancourt, organise la fourniture de composteurs, avec le soutien de la Région.

 

« La meilleure poubelle, c’est celle que l’on ne produit pas ! »

Dans le cadre de son engagement vers l’objectif « Zéro Déchet »,   la Région soutient les collectivités et les associations porteuses de projets visant à réduire la production de déchets. « Il s’agit d’un enjeu majeur, environnemental mais aussi économique, puisque leur collecte et leur traitement coûte à chaque Francilien 125€ par an », rappelle la chargée de mission économie circulaire et déchets de la Région. Avant d'ajouter : « La prévention est le levier le plus efficace ».

Dans le cas des déchets végétaux, une solution existe : c’est le compostage, qui consiste à les laisser se transformer, au contact de l’oxygène et de l’humidité, en un terreau fertilisant de qualité. Si le compostage est déjà largement pratiqué dans les zones rurales et pavillonnaires, il demeure peu répandu en zone urbaine. Pourtant, « il est possible de mettre en place un compostage résidentiel, et même de quartier, explique Thierry Essling, conseiller délégué aux espaces verts, à la collecte et la valorisation des déchets, à l'eau, l'assainissement et la gestion des milieux aquatiques de la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines. Les habitants d’un appartement ou d’une maison de ville produisent eux aussi des déchets qui, avec des équipements adaptés, sont compostables. Or, la meilleure poubelle, c’est celle que l’on ne produit pas. »

 

Les déchets en Île-de-France
40 millions de tonnes de déchets sont collectées par an
► Chaque Francilien a réduit de 52 kg sa production de déchets en 15 ans

Généraliser une « culture du compost »

Ce constat a conduit la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines à concevoir et à mettre en place un véritable « plan compostage » : depuis début 2019, ses 230.000 habitants peuvent disposer d’un kit, pris en charge par la communauté à 50% pour les logements individuels et à 100% pour les logements collectifs. Ce kit comporte un composteur, un seau pour les déchets de cuisine, un guide, et l’accès aux conseils de référents composts et de maîtres composteurs. « Notre ambition, souligne Thierry Essling, est de généraliser la culture du compost dans l’habitat individuel, et de faire entrer cette pratique, avec l’aide des bailleurs, dans l’habitat collectif. Nous voulons aussi donner à chacun la capacité de produire un compost de qualité : c’est une science simple… mais qui a besoin d’être expliquée. Les déchets verts sont une richesse si nous savons les exploiter. »

 

Le soutien de la Région à la réduction et la valorisation des déchets
20 actions sont engagées à ce jour sur les bio-déchets ou le compostage
20,21 M€ ont été consacrés à l’économie circulaire depuis 2016 (prévention et gestion des déchets, Fonds propreté)

1.700 tonnes de déchets en moins

Une richesse durable, puisqu’elle doit permettre de réduire le volume, la fréquence, et donc le coût de la collecte de déchets. D’ici à 2021, la Communauté d’agglomération entend réduire leur volume de 1.700 tonnes, sachant que l’agglomération produit chaque année 55.000 tonnes de déchets destinés à l’incinération. Un objectif qui a convaincu la Région de soutenir le projet à hauteur de 35% soit 244.000€, et qui a facilité la prise de décision des élus de la Communauté d’agglomération.

Photo : © Photothèque SQY/C. Lauté