La rédaction

Corniche des Forts : une promenade écologique modèle pour 2020

Depuis 2016, la Région Île-de-France a marqué sa volonté de relancer l’aménagement du site de 62 ha pour en faire une réalisation exemplaire en matière de développement durable.

La Corniche des Forts, site de 62 ha à cheval sur Romainville, Pantin, Les Lilas et Noisy-le-Sec (93), est fermé depuis plus de 50 ans au public en raison du risque d'effondrement lié à l'exploitation des anciennes carrières de gypse. D’ici 2 ans, la Région souhaite lui offrir un nouveau visage et en faire un véritable poumon vert public et préservé. Une promenade écologique conciliera exigences environnementales, préservation de l'identité singulière du site et création d'un espace de détente en plein air pour les habitants de Seine-Saint-Denis.

 

Le calendrier du projet
►Défrichement jusqu’en décembre 2018
►Sécurisation de janvier à juin 2019
►Aménagement de mai 2019 à juin 2020

Une nature protégée

Cett future promenade se développera à la lisière du bois naturel existant de 20 ha. Fermé au public, il crée une continuité écologique de 3 km entre Pantin et Noisy-le-Sec, au cœur de la Seine-Saint-Denis. Les aménagements et les équipements de plein air s'inscriront uniquement en limite du bois et feront le lien avec les quartiers urbains environnants. Une zone d’éco pâturage close accueillera également des moutons pour un traitement naturel des plantes invasives.

 

Des activités pour tous

La Corniche des Forts pourrait devenir une véritable destination nature dans un territoire qui en manque :

  • Parcours et équipements sportifs : course à pied, vélo, agrès, mur d’escalade
  • Chemin de promenade dont 1,3 km accessibles aux personnes à mobilité réduite et passerelle d’observation de la biodiversité longue de 120 m
  • Espaces de détente : 3 zones de prairie de 1,5 ha
  • Équipements ludiques : balançoires, structure à grimper, mur d'escalade pour tous les âges, poney club.

 

Des mesures innovantes au service de la biodiversité

Les aménagements ont été conçus dans une démarche respectueuse de la faune et de la flore. Les surfaces défrichées, pour sécuriser et aménager le site (3,5 ha), seront replantées. Plus de 4.000 arbres vont être replantés sur place et sur 13 ha d’autres territoires franciliens.

L'ensemble du projet a été étudié pour ne pas perturber l'écosystème local et protéger la biodiversité :

  • Défrichement hors des périodes de nidification
  • Habitats de substitution pour les animaux : gîtes à hérisson, à chiroptères, nichoirs à oiseaux, hôtels à insectes en bois de coupes…
  • Identification et conservation de la flore et des arbres d’intérêt écologique, par le paysagiste et l'écologue, identification des arbres à cavités pour préserver les chiroptères
  • Lutte contre la propagation de la Renouée du Japon, espèce invasive qui concurrence le développement d'autres espèces
  • Réutilisation in-situ des produits de fauche pour le comblement des carrières.

Photo : © DR