AirLab : un an d’innovation pour améliorer la qualité de l’air

Il y a un an, le 20 septembre 2018, la Région et l'organisme francilien Airparif lançaient un lab où acteurs privés et publics peuvent expérimenter plus vite des solutions innovantes pour respirer mieux. Son règlement de propriété intellectuel vient d'être voté.

La qualité de l’air en Île-de-France s’améliore chaque année, mais à un rythme insuffisant. De trop nombreux citoyens restent exposés à des niveaux de pollution qui dépassent les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. Pour aller plus vite, et plus loin, il faut innover, trouver de nouvelles solutions et les mettre en œuvre. C'est l’objectif d’AirLab. Le premier lab au monde spécialisé dans la qualité de l’air est francilien. Il a été lancé le 20 septembre 2017, Journée mondiale de la qualité de l’air, par Airparif et ses partenaires, au premier rang desquels la Région.

AirLab rassemble des acteurs privés (grandes entreprises, PME, start-up), des acteurs publics (Région, Ville de Paris, Métropole du Grand Paris, État) et des citoyens qui s’engagent tous pour améliorer la qualité de l’air.

Au cours du lancement officiel en 2017 les 6 premières solutions testées ont été présentées :
► un bâtiment expérimental qui surveille et améliore en temps réel sa qualité de l’air intérieur,
► des candélabres intelligents pour récolter une multitude d'informations sur la mobilité (circulation routière, piétons, vélos…),
► une API (interface de programmation applicative) permettant de concevoir des applications smartphone pour suivre la pollution en temps réel,
► un véhicule électrique pour tester les microcapteurs en mobilité et améliorer la précision de la cartographie des particules fines et du NO2,
► une meilleure information sur la qualité de l’air grâce à la participation des Parisiens,
► mieux se chauffer en ville pour améliorer la qualité de l’air.

 

AirLab pourrait préfigurer un futur pôle de compétitivité dédié à la qualité de l’air. En attendant, il s’inscrit pleinement dans la démarche de Smart Région et s’avère complémentaire avec le Domaine d’intérêt majeur dédié à la qualité de l’air soutenu par la Région : le réseau francilien « Qualité de l’air, Impacts sanitaires et Innovations technologiques et  politiques », géré par l’université Paris-Est Créteil.

Un règlement de propriété intellectuelle spécifique à AIRLAB® vient d'âtre adoptée par le Conseil régional. Il s'appuie sur la charte déjà en vigueur.

la communauté Airlab ce sont 54 acteurs qui proposent des solutions innovantes en matière d'air extérieur et intérieur, microcapteurs, transports, mobilier urbain connecté...