4 voies réservées aux bus déjà ouvertes sur les autoroutes franciliennes

Afin de réduire les temps de déplacement, la Région favorise le développement des voies dédiées aux bus (voire aux taxis et au covoiturage), en permanence ou aux heures de pointe, sur les autoroutes et voies rapides du territoire.

Avec l'ouverture d'une voie réservée aux bus sur l'autoroute A12 dans les Yvelines ce 21 septembre, l'Île-de-France compte désormais 4 voies dédiées : l’A1, l’A6a (depuis 2015), l’A10 (depuis 2017) et l'A12.

Ces opérations s'inscrivent dans le cadre du programme de réalisation prioritaire de 9 voies dédiées aux bus pouvant être ouverte aux taxis et à terme, pour certaines, au covoiturage, engagé en 2014 pour 65 M€ par l'État, la Région Île-de-France et Île-de-France Mobilités, l'autorité organisatrice des transports.

Cette nouvelle voie longue de 3,5 km, est implantée dans le sens province-Paris de l'A12, de Saint-Cyr-l'École au Chesnay (78), en lieu et place de la bande d'arrêt d'urgence qui a été reconfigurée. Toutefois, en cas de nécessité absolue, les usagers en détresse pourront s'arrêter sur la voie dédiée. Car pour ne pas pénaliser la circulation des autres usagers, le nombre de voies de circulation existantes n'a pas été réduit. Les passagers des bus auront un temps de transport plus court et plus régulier d'un jour sur l'autre, moins sensible aux effets des bouchons.

Une expérimentation de l'ouverture de la voie dédiée aux taxis sera étudiée d'ici fin 2018. Elle fera ensuite l'objet d'une évaluation portant notamment sur la « densité de son usage» : il faut en effet garantir qu'en cas d'urgence les usagers de l'autoroute pourront toujours s'y arrêter ; la voie doit aussi rester fluide.

Les prochains projets concernent la RN118 et la RN104 :

  • RN118

Le projet prévoit la réalisation, d'ici à juin 2020, de 2 tronçons reliant chacun l’A86 et le pont de Sèvres (92) dans un sens. Baptisées Paris 1 et Vélizy 1 (78), ces 2 voies permettront d’améliorer le temps de parcours d’environ 115 bus à l’heure de pointe du matin, et 95 bus à l’heure de pointe du soir. Montant de l'investissement régional : 3,98 M€.

  • Tronçon Paris 1 (sens Vélizy ⇒ Paris) : voie d’environ 800 m linéaires, aménagée sur la bande d’arrêt d’urgence actuelle. Elle permettra aux bus de gagner jusqu’à 2 min sur leur temps de parcours.
  • Tronçon Vélizy 1 (sens Paris ⇒ Vélizy) : voie d’environ 1.200 m linéaires, aménagée sur la bande d’arrêt d’urgence actuelle. Elle permettra aux bus de gagner jusqu’à 4 min sur leur temps de parcours.
  • RN104

Le projet prévoit la réalisation, d'ici à décembre 2020, de la première section d’une voie réservée, entre Saint-Michel-sur-Orge (91) et la D19, dans le sens Ouest -> Est. Dans un second temps, le projet prévoit de la prolonger jusqu’à l’A6. Devant être aménagée sur l’actuelle bande d’arrêt d’urgence, sur environ 2.100 m, la première section de cette voie réservée permettra d’améliorer le temps de parcours de 41 bus chaque jour. Le gain de temps maximum est estimé à 2 min 50 s. Montant de l'investissement régional : 1,95M€.

Photo : © Île-de-France Mobilités