Du 09 jan. 2019 au 09 fév. 2019

Production ciné-TV soutenue : « L'Heure de la sortie » en salles

La rédaction
À voir dès ce 9 janvier, un thriller fantastique et apocalyptique dans lequel un professeur en butte à l'hostilité d'élèves étranges tente de percer le mystère.

Signé Sébastien Marnier et produit avec le soutien de la Région, L'Heure de la sortie fait dans l'originalité en pouvant se définir comme un thriller aux frontières du fantastique et à la tonalité apocalyptique.

Un film glaçant – même si l'action se passe en pleine canicule – où, comme dans le classique de l'épouvante Le Village des damnés, de Wolf Rilla, la menace vient d'un groupe de jeunes étranges.

Ici, il ne s'agit plus d'enfants mais d'adolescents. Ce sont les élèves d'une classe pilote de 3e constituée de surdoués. Des jeunes terrifiés par la menace écologique et sans espoir face à l'avenir. Leur hostilité se dirige contre leur nouveau professeur de français (Laurent Lafitte). L'enseignant, qui remplace un collègue qui vient de se suicider, va chercher à percer le mystère...

Également interprété par Emmanuelle Bercot et Pascal Greggory entre autres, ce film sorti ce 9 janvier est adapté d'un roman de Christophe Dufossé, sorti en 2002.

C'est le 2d de Sébastien Marnier, mais celui-ci y songeait avant même de réaliser son 1er, Irréprochable (2016), avec Marina Foïs. Le cinéaste, qui avait élaboré une 1re version du scénario il y a une dizaine d'années, l'a finalement retravaillé pour le porter à l'écran, mais sans relire le roman afin de mieux s'en détacher, avoue-t-il.

Photo : © Avenue B Productions

Infos pratiques

Adresse : 
dans les salles
1h43

Aide régionale (Fonds de soutien) : 337.000€
Aide régionale
Date de clôture : 
15 jan. 2019
Le Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel de la Région Île-de-France est une aide à la production sélective et remboursable visant à soutenir la diversité de la création et à créer un effet structurant sur le secteur cinématographique et audiovisuel en Île-de-France.

Alors que 50% des tournages français ont lieu en Île-de-France, où ils génèrent plus de 130.000 emplois, la Région a augmenté dès 2017 son soutien au secteur cinéma-audiovisuel. Elle consacre 20,5 M€ par an à des productions ciné et TV, mais aussi à des festivals, des scénaristes ou encore l’équipement de salles indépendantes. Les chiffres et les infos clés.