Tourisme numérique : l'Histoire en 3D au château de Vaux-le-Vicomte

La rédaction
Dans le cadre du fonds régional pour le tourisme, la Région entend accélérer la transition numérique du secteur en soutenant des projet innovants. Exemple avec un parcours en 3D qui verra le jour en juin 2018 au château de Vaux-le-Vicomte (77).


Le château de Vaux-le-Vicomte accueille 300.000 visiteurs par an. Soucieuse d'attirer un public toujours plus nombreux, l'association gestionnaire des « Amis de Vaux-le-Vicomte » a lancé un projet innovant baptisé « Vivez l’histoire en 3D ». Pour faire simple, il s'agit de la première expérience de réalité sonore augmentée dans un grand château français et en Île-de-France. Elle proposera la plus grande projection de mapping-vidéo permanente à l'intérieur d'un monument français.
Conçu comme un spectacle dans un décor réel, il a pour objectif d'attirer un public nouveau en combinant visite historique et divertissement.

Munis d’un casque et d'un boîtier électronique, les visiteurs vivront des scènes d’Histoire là où elles ont eu lieu, grâce au déclenchement interactif d’un récit en son 3D. Puis, dans la pièce centrale du château, ils découvriront une projection 3D monumentale sur le plafond de 400 m² de la coupole du grand salon, dont la hauteur culmine à 18 m. L'expérience plonge ainsi le visiteur au centre d'une scène historique, des balises interactives fonctionnant en Bluetooth, déclenchent automatiquement des sons au fil de sa déambulation : les personnages historiques l'interpellent, l’accompagnent, chuchotent à son oreille ou s’éloignent… Conçu comme un spectacle dans un décor réel, il a pour objectif d'attirer un public nouveau en combinant visite historique et divertissement. Une expérience de cinéma sonore, avec les décors historiques réels, accessible à tous les publics de 7 à 77 ans.

Le projet va bénéficier d'une subvention de 478.000€ dont 137.500€ pour l'adaptation en langues étrangères (anglais, espagnol, allemand, italien et mandarin) du parcours sonore. Lancement prévu au mois de juin prochain. À noter que dans le cadre de la mesure « 100.000 nouveaux stages pour les jeunes Franciliens », le château s'est engagé à recruter 3 stagiaires ou alternants pour une période minimale de deux mois.

D'autres projets ont bénéficié du soutien régional à la transition numérique en octobre 2017 :
40.000€ pour l'adaptation de la plateforme accessible.net en faveur des touristes en situation de handicap,
31.472€ pour le développement d'un planificateur de voyage vélotourisme,
30.000€ pour l'installation de deux bornes de réalité virtuelle historique sur le toit des Galeries Lafayette à Paris,
13.890€ pour la refonte du site valdoise-tourisme.com,
6.600€ pour la création d'un musée en plein air Alfred Sisley à Moret-sur-Loing (77),
1.170€ pour la création d'un nouveau site Internet de l'office du tourisme de Milly-la-Forêt (91).

Photos : © A.Chicurel et L. Lourdel

Tags

Le château de Vaux-le-Vicomte, situé à Maincy (77), près de Melun, à 50 km au sud-est de Paris, a été construit entre 1658 et 1661 pour le surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet.

Ce dernier fit appel aux meilleurs artistes de l'époque, dont l'architecte Louis Le Vau, premier architecte du roi (1656), le peintre Charles Le Brun, fondateur de l'Académie de peinture (1648), et le paysagiste André Le Nôtre, contrôleur général des bâtiments du roi (1657).

Louis XIV refera appel à eux pour construire le château de Versailles, inspiré de celui de Vaux-le-Vicomte.

Le château, chef-d'œuvre de l'architecture classique du milieu du XVIIe siècle, est aujourd’hui la plus importante propriété privée de France classée au titre des monuments historiques.
Décision du conseil régional

Face à la crise sans précédent que traverse le tourisme francilien, la Région accroît sa mobilisation. Notamment à travers la création d'un Fonds régional pour le tourisme et le lancement du dispositif « Volontaires du tourisme ».

Reportage

Depuis début juillet, grâce à « Je file », une application soutenue par la Région, fini les heures à patienter debout pour les touristes qui visitent les tours de la cathédrale parisienne.

Reportage

Le 17 juillet, la Région et le Comité régional du tourisme lançaient le Paris Region Pass, un bracelet équipé d’une puce électronique donnant accès à l’Arc de Triomphe, à une croisière en Bateau-Mouche ainsi qu’à une visite en bus de la Ville Lumière. Nous l’avons passé autour de notre poignet.

Aide régionale
Face aux difficultés que traverse le secteur, la Région aide les collectivités et les professionnels du tourisme dans de nombreux domaines : sécurité, langues, communication, investissements divers, transition numérique...