24 mai 2017

Tourisme : la Région finance les innovations pour réduire les files d’attente

Grâce au fonds de soutien à l’innovation de la Région, des solutions innovantes vont être expérimentées au Château de Versailles et à Notre-Dame de Paris pour encourager le tourisme. Objectif : réduire les files d’attente des visiteurs.

Mettre l'innovation au service du tourisme

Dans le cadre de son fonds de soutien à l’innovation, l’exécutif régional vient de voter deux aides pour un montant total de 63.300 euros en faveur du Château de Versailles (78) et des tours de Notre-Dame, à Paris. Objectif : leur permettre de réduire les files d’attente et donc d'encourager le tourisme.

« Nous nous sommes engagés à développer une “smart” Région dans les transports, dans le domaine des open data comme dans celui du tourisme, explique Othman Nasrou, vice-président au Conseil régional chargé du tourisme. L'innovation technologique et la numérisation permettent d'améliorer l'accueil des visiteurs étrangers et, du même coup, celui des Franciliens. » 

Deux nouveaux dispositifs pour réduire les files d'attente

Plus de 300.000 Franciliens ont visité le Château de Versailles qui a accueilli 3,8 millions de visiteurs en 2016. Une fréquentation élevée, malgré une légère baisse depuis les attentats, qui engendre de longues files d’attentes devant et dans le palais du Roi-Soleil. Afin de les réduire, la direction du Château souhaite développer des outils pour informer les visiteurs en temps réel de la fréquentation. L’installation de capteurs et de caméras permettra de relayer des données telles que le temps d’attente ou le taux d’occupation des espaces de visite, sur l’application du château accessible depuis un mobile ou une tablette et sur Internet. La Région financera à hauteur de 19.800 euros (soit un tiers de son coût) le projet, dont la mise en place est prévue d’ici à la fin de l’année.

Sur l’île de la Cité à Paris, les tours de Notre-Dame ont reçu 407.000 visiteurs en 2016. Compte tenu de l’exiguïté des lieux, l’attente atteint parfois jusqu'à deux heures et demie. La Région va financer l’expérimentation, dès cet été, de virtualisation des files d’attente. Lors de l’achat du billet, les visiteurs recevront un passe numérique sur leur smartphone par SMS avec une heure de visite. Un passe papier avec un créneau de visite sera également disponible. Ainsi, les visiteurs se présenteront à l’heure prévue, ce qui réduira l’attente et contribuera à améliorer leur confort et leur sécurité. La Région versera une aide de 43.500 euros, soit près de la moitié du coût de cette expérimentation.