23 mai 2016

Synthèse des mesures votées lors de la Commission permanente du 18 mai 2016

Conformément à sa stratégie visant à rationaliser les dépenses régionales, Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France, a fait voter mercredi 18 mai des actions fortes et ciblées pour améliorer la qualité de vie des Franciliens. Les lycées et la formation professionnelle représentent les deux postes les plus importants de dépenses, totalisant 68% des financements votés. 

Les lycées, les formations sanitaires et sociales et la formation professionnelle ont été les domaines d’actions prioritaires du jour, dans l’optique d’offrir une éducation et une insertion professionnelle de qualité aux Franciliens.

  • 111,7 millions d’euros ont été budgétés pour équiper, rénover et sécuriser les lycées, dont :
    • 41,7 M€ sur des travaux de rénovation et de maintenance au sein des Cités Mixtes Régionales, notamment la CMR Gabriel Faure à Paris 13 (34,2 M€) ;
    • 12 M€ sur des opérations de restructuration et rénovation de lycées (lycées Gaston Bachelard à Chelles (77), Côte-de-Villebon à Meudon (92), Jacques Prévert à Longjumeau (91), Paul Doumer au Perreux-sur-Marne(94)) ;
    • 13,6 M€ pour réaliser des travaux de grosses réparations et de maintenance dans les lycées ;
    • 14,5 M€ pour l’équipement pédagogique (extranets et TIC, matériel pédagogique et informatique).
  • 85,3 millions d’euros ont été votés pour dynamiser les politiques de formation professionnelle régionale, dont :
  • 11 M€ au titre des primes et aides aux employeurs d'apprenti-e-s ;
  • 11 M€ au titre des mesures d’insertion professionnelle ;
  • 28,8 M€ pour la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle ;
  • 13,7 M€ au titre des marchés de qualification par la formation continue (mise en œuvre du plan 500 000 stages) ;
  • 2,68 millions au fonds de soutien cinéma et audiovisuel ;
    • 15 aides remboursables pour financer la réalisation de projets cinématographiques et audiovisuels.
  • Un soutien de 465 000 euros aux festivals régionaux, notamment pour festival « Série Séries » à Fontainebleau (77).
  • 1 million en faveur de l’éducation au cinéma ;
  • 800 000 euros pour financer le visionnage de séances de cinéma par des lycéens auxquelles sont joints des cours sur l’art cinématographique.
  • 200 000 euros pour financer la création de ciné-clubs dans les lycées en partenariat avec le Forum des images ;
  • 25 000 euros pour le festival « We Love Green » à Vincennes (94).
  • 20 000 euros pour le festival de jazz « Ferté Jazz » à La Ferté-sous-Jouarre (77).
  • Dont 523 000 euros pour financer la restauration de l’église Saint-Médard de Clichy-la-Garenne.
  • 527 400 euros pour financer la construction de la médiathèque de Moret-Loing-et-Orvanne (77) ;
  • 80 000 euros pour financer l’extension de la médiathèque de la commune de Vauréal (95).
  • 25 000 euros pour financer la programmation annuelle de la maison Triolet-Aragon (78) ;
  • 15 000 euros pour soutenir la biennale 2016 des poètes en Val-de-Marne ;
  • 70 000 euros pour financer le festival 2016 du livre américain « America » de Vincennes ;
  • 12 000 euros pour aider la librairie indépendante « Petite Egypte » à Paris.
  • 975 000 euros attribués à la politique de soutien aux musiques actuelles et amplifiées, avec notamment :
  • Plus de 650 000 euros pour valoriser le patrimoine francilien.
  • Plus de 600 000 euros pour financer la construction et l’aménagement de médiathèques, notamment :
  • 259 000 euros en faveur de la politique régionale du livre dont :
  • Dont 72,49 millions d’euros de subvention de fonctionnement en faveur des écoles et instituts de formation paramédicale et maïeutique.
    • Ces financements permettent d’assurer la gratuité de la formation d’aide-soignant et auxiliaire de puériculture pour les élèves en formation initiale et les demandeurs d’emplois ;
    • Une hausse de la subvention au centre hospitalier intercommunal de Meulan-les-Mureaux (78) de 0,236 M€ permettra de financer la montée en charge d’une nouvelle formation de masseur kinésithérapeute ouverte en septembre 2015 (30 places).
  • 83 nouvelles entreprises lauréates ont été désignées au cours de cette commission permanente et plus de 4,4 millions d’euros leur ont été attribués.
    • Ces entreprises prévoient en moyenne 17 créations d’emplois par entreprise en Ile-de-France, soit plus de 1400 postes au total.
  • 2,8 millions d’euros ont été attribués pour financer la troisième année des projets lancés par les 57 entreprises lauréates de l’appel à projet PM’up ;
  • Ces entreprises ont créé 575 nouveaux emplois et maintenu 1657 postes depuis le lancement de leur projet en 2013.
  • Les lauréats de septembre 2014 ont créé 277 nouveaux emplois et maintenu 2214 postes.
  • Plus de 4,1 millions d’euros ont été affectés au financement de la deuxième année des projets de 75 entreprises lauréates ;
  • 12,05 millions d’euros ont été affectés aux politiques culturelles régionales dont :
  • 75,1 millions d’euros ont été débloqués pour financer les formations sanitaires et sociales, avec pour objectif l’amélioration de leur qualité.
  • Le développement économique a été renforcé grâce à l’attribution de plus de 11,7 millions d’euros au dispositif d’aide aux PME, PM’up. 

 

L’amélioration du quotidien et de la qualité de vie des Franciliens est également au cœur des priorités de Valérie Pécresse. Cet objectif s’est décliné autour de la tarification sociale des transports, du financement de dispositifs environnementaux et d’aménagement des territoires ruraux. 

  • 33,4 millions d’euros ont été votés au titre des tarifs sociaux des transports en commun pour aider les personnes les plus modestes et les jeunes à se déplacer;
  • 10,8 millions d’euros ont été investis pour financer l’action régionale en matière environnementale dont :
    • Plus de 1,2 million d’euros pour optimiser la gestion des déchets ;
    • Plus de 8 millions d’euros pour financer l’action des organismes associés de la Région, mettant en œuvre les politiques régionales environnementales.
  • 1 million d’euros ont été investis pour aider à la modernisation des exploitations agricoles, via notamment le dispositif PRIMVAIR qui soutient le renforcement de la compétitivité des filières prioritaires : élevage, agriculture spécialisée (maraichage, arboriculture, horticulture-pépinière) et agriculture biologique ;
  • 9,4 millions d’euros ont été affectés à l’aménagement des territoires dont 6,6 millions d’euros au titre des contrats régionaux territoriaux et 2,8 millions d’euros au titre des dispositifs en faveur des territoires ruraux (contrats ruraux et fonds d’intervention rural) pour soutenir leur développement et renforcer leur attractivité.
  • 4 contrats régionaux territoriaux, 20 contrats ruraux, 41 subventions et 1 fonds d’intervention ont été financés.
    • Parmi les opérations financées sur les contrats régionaux territoriaux, on peut notamment citer la modernisation des équipements de l’école primaire de la commune de Gambais (78) pour plus de 1,5 million d’euros et la requalification du centre-ville de La Ferté-Alais (91) pour plus de 1,8 million d’euros.
    • Les contrats ruraux financent des opérations d’aménagement locales, parmi lesquelles on peut notamment citer l’extension de la salle culturelle de la commune de Soisy-Bouy (77) financée à hauteur de 81 000 euros ou l’aménagement du parc communal d’Orvilliers (78) financé à hauteur de 33 660 euros.

 

 

Contact presse : servicepresse@iledefrance.fr – 01 53 85 66 45