15 juin 2016

Synthèse des mesures votées lors de la Commission permanente du 15 juin 2016

La commission permanente a attribué 245,48 M€ de crédits pour soutenir la formation professionnelle, la modernisation des lycées et des infrastructures de transport, la construction de logements sociaux en zone déficitaire et le développement des activités sportives.

  • L’attribution de 158,86 M€ en faveur de la formation professionnelle, devra permettre de renforcer la réinsertion sociale des Franciliens victimes du chômage et de la précarité.
    • 113,5 M€ au titre de la qualification par la formation continue et de l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi ;
      • 108 M€ correspondent aux marchés de formation continue : il s’agit de formations longues et qualifiantes (au moins 6 mois conduisant à des diplômes ou titres professionnels).
      • 3 M€ sont relatifs au lancement d’un marché pour les détenus (compétence transférée par l’Etat à partir de 2015 et qui fait à partir de cette année l’objet d’un marché public). Ce marché remplace l’ancien dispositif non conforme.
    • 33 M€ de crédits pour mettre en œuvre les engagements en matière de formation professionnelle pris dans le cadre du plan 500 000 formations et qui concerneront près de 17 000 demandeurs d’emploi :
    • 13,5 M€ pour un nouveau marché de formation professionnelle qualifiante pour 2900 places
    • 5 M€ pour 1000 places supplémentaires dans les « pôles de projet professionnel » : prestations à destination de jeunes pour les aider à construire un projet professionnel, maîtriser les techniques de communication orales et écrites, réussir un entretien, etc.
    • 14,6 M€ pour 13 000 places de formations transversales : bureautique, savoirs de base et anglais professionnel.

Après la première tranche de 7000 places supplémentaires (savoirs de base), ces 17 000 places supplémentaires constituent la deuxième phase de mise en place du plan 500 000 formations dans la région. La Région Ile-de-France s’est engagée sur 34 000 places supplémentaires d’ici la fin de l’année.

  • 10,4 M€ pour le soutien aux missions locales et qui concerneront  les jeunes en demande d’insertion.
    • Il s’agit de la seconde tranche de versement des subventions 2016 aux 76 missions locales de la région.
    • Ces structures accueillent environ 115 000 jeunes franciliens. Outre le fonctionnement  courant de ces structures, la région finance plusieurs dispositifs d’orientation et d’aide à la construction d’un projet professionnel pour environ 7 000 jeunes.
    • Elle finance également des chèques mobilité (distribués par les missions locales pour couvrir les frais de déplacement liés à des démarches d’insertion professionnelle).
  • 2 M€ ciblent l’accompagnement de la politique d’apprentissage ;

Il s’agit :

  • d’une part d’aides à l’investissement dans 19 CFA franciliens : acquisitions d’équipements pédagogiques, informatiques, travaux de mise en conformité, d’accessibilité pour les personnes handicapées, etc.
  • d’autre part, de soutien à la formation des formateurs (les former par exemple à la relation avec l’entreprise).
  • Rénover et moderniser les lycées franciliens constitue une priorité forte du mandat de Valérie Pécresse. La Région s’engage lors de cette commission permanente à financer leur fonctionnement, leurs travaux de maintenance et leur équipement. Ces crédits représentent 29M€ :
  • 10,2 M€ seront dédiés aux charges de fonctionnement des lycées publics et 1,4 M€ des lycées en cités mixtes régionales ;
    • Exemple :
      • La cité mixte régionale Michelet à Vanves (Hauts-de-Seine) a été subventionnée à hauteur de 53.000€ ;
      • 113.302€ en faveur du lycée Pierre-Gilles de Gennes (Paris XIII, lycée spécialisé sur la chimie) ;
      • Lycée hôtelier Rabelais à Dugny (Seine-Saint-Denis) pour 43.000€ ;
      • 55.000€ en faveur du lycée Rosa Park à Montgeron (Essonne).  
  • 9,11 M€ dédiés aux aides et activités périscolaires dont :
  • 9 M€ en faveur des élèves de second cycle et des élèves des BTS, CPGE ;
    • Notamment 3,5 M€ pour l’aide à l’achat de manuels scolaires dans 577 établissements publics et privés ;
  • 0,11 M€ pour le schéma des formations.
    • 4,08 M€ seront affectés aux travaux de maintenance de grosses réparations et d’équipement dans 145 lycées publics et les cités mixtes et d’équipement, dont ;

 

  • Cachin à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) : 100.000€ pour des mesures conservatoires de renforcement de structure ;
  • Jules Vernes à Limours (Essonne) : 80.000€ pour l’aménagement d’une salle polyvalente ;
  • Bachelard à Chelles (Seine-et-Marne) : 44.000€ pour travaux sur le système de sécurité incendie en maîtrise d’ouvrage directe ;

 

  • 3,93 M€ seront destinés à l’équipement pédagogique dans les lycées (extranets et TIC, matériel pédagogique et informatique).

 

  • 1,3 M€ pour les bornes de restauration pour le déploiement du quotient familial dans les cantines scolaires et 523.000€ pour des équipements de cuisine à changer en urgence.
  • La modernisation des transports publics et la sécurisation des routes pour près de 24,5 M€ :
    • Cause régionale de l’année, le handicap sera une thématique essentielle cette commission permanente avec la montée en puissance de la mise en accessibilité des gares franciliennes :
      • 48 gares seront en travaux en 2016 afin de devenir accessibles pour un montant de 20 M€. Ces travaux concernent notamment les villes suivantes :
        • Arpajon (RER C, Essonne) ;
        • Bécon-les-Bruyères (Ligne transilien L, Hauts-de-Seine) ;
        • Pierrefitte-Stains (RER D, Seine-Saint-Denis).

 

  • 3,54 M€ seront attribués pour renforcer la sécurité routière, parmi lesquels :
    • La création d’un carrefour giratoire qui donne accès à l’autoroute A104 à Saint-Thibault-des-Vignes pour 880 000 euros ;
    • L’étude en vue de la suppression d’un passage à niveau à Deuil-la-Barre (Val-d’Oise) pour 2,08 M€.
  • 0,98 M€ seront consacrés à l’opération de transport en commun en site propre (TCSP) Esbly-Chessy-Val d’Europe.

 

 

  • Le sport constitue un enjeu fort de cette commission permanente. 6,35 M€ ont été attribués pour soutenir les activités sportives franciliennes, dont
    • Plus de 730 000 € ont été votés en faveur de la modernisation des îles de loisirs :
  • Iles de loisirs de Cergy –Pontoise et de Saint-Quentin-en-Yvelines : travaux de mise en accessibilité pour les personnes handicapées :
    • Cergy-Pontoise (Val d’Oise) :
      • 180 000 € pour divers aménagements en faveur des handicapés.
    • Saint-Quentin (Yvelines) :          
      • Mise en accessibilité du relais des Canardières : 48 200 €
      • Mise en accessibilité du centre de voile : 77 935 €
  • Ile de loisirs de Vaires-Torcy (Seine et Marne) :
    • travaux de maintenance sur le parcours de golf et rénovation des allées et drainage du parcours : 61 000 €
    • 7 terrains synthétiques ont été financés pour un montant global d’affectations de 763 989 €, dont 3 au sein des quartiers prioritaires de la politique de la ville :
      • Sainte-Geneviève des bois (Essonne),
      • Montesson (Yvelines),
      • Ferrières (Seine et Marne),
      • Versailles (Yvelines),
      • Montreuil (Seine Saint-Denis),
      • Thorigny-sur-Marne (Seine et Marne),
      • Orly (Val de Marne).
  • 861 600 € ont été attribués pour soutenir 19 fédérations sportives régionales.
  • 421 500 € ont été votés pour soutenir des évènements qui contribueront à faire rayonner l’Ile-de-France sur la scène sportive nationale et internationale :
    • 390 000 € en faveur de 23 évènements régionaux ;
    • 31 500 € en soutien aux projets d’accueil de délégations étrangères.
  • Enfin, la Région, partenaire historique du festival Solidays, lui accordera une subvention régionale de 800 000 euros. Ce festival est un évènement culturel majeur mais aussi un moment unique dédié à la prévention contre le VIH qui symbolise l’attachement fort de la Région à ces deux sujets. 

 

 

Contact presse : servicepresse@iledefrance.fr