Publié le 25 mai 2020
Mis à jour le

Succès de la Région Île-de-France au projet Cofund de l’Union européenne horizon 2020

La Commission permanente de la Région Île-de-France, réunie ce jour, a voté une convention de subvention avec l’Agence Exécutive de la Recherche pour soutenir la mobilité des chercheurs, l’emploi scientifique dans les laboratoires franciliens, améliorer les interactions entre les laboratoires et les entreprises et renforcer la culture scientifique.

 

Forte de son potentiel scientifique, la Région Île-de-France a ainsi, pour la première fois, remporté  un projet européen dans le cadre du programme Marie Curie/COFUND/Horizon 2020 dont la finalité est de favoriser la mobilité des chercheurs.  Il permet de lancer le recrutement de 52 chercheurs sur des contrats de 24 mois, en deux vagues de 26 chacune en 2020 et en 2021, sur le périmètre scientifique des DIM et les enjeux de la Région.

 

Pour Faten Hidri, Vice-présidente de la Région Île-de-France chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche « ce projet s’inscrit dans la droite de ligne de la Stratégie Régionale d’Enseignement Supérieur, de Recherche et d’Innovation et dans la stratégie #Leader. Il va nous permettre de valoriser

le soutien régional aux chercheurs en leur offrant l’opportunité de renforcer le potentiel scientifique de leurs laboratoires et centres de R&D publics et privés mais aussi de valoriser la politique régionale de soutien à l’emploi scientifique - notamment en permettant le « retour des cerveaux » français[1]- , la politique de soutien à la valorisation des carrières scientifiques[2] et la politique régionale en matière d’attractivité internationale, en faisant venir de jeunes talents internationaux. »

 

Le projet COFUND rassemble les grandes universités de recherche franciliennes et une vingtaine de partenaires non-académiques (entreprises, associations, musées…)

 

[1] Un jeune chercheur français peut candidater au projet COFUND s’il est depuis au moins 12 mois à l’étranger. Plus largement, la mobilité des doctorants français à l’étranger  a cru de près de 20% entre 2013 et 2016 sur 31 pays d’accueil observés, avec plus de 6800 doctorants français mobiles en 2016 (rapport de Campus France publié en juillet 2019).  

 

[2] Le minimum fixé par l’UE dans le cadre du COFUND pour le  salaire des jeunes chercheurs est de 3836€ bruts, montant plus élevé que ceux des universités et du CNRS[2]. Ce salaire est cofinancé par l’UE à hauteur de 2 700€ et par la région à hauteur de 2 000 € auxquels s’ajoutent 700 € de dépenses environnées (coût d’installation, transport et logement, formation, inscription à des colloques, …)

 

Le jury de sélection sera présidé par Rut Carballido-Lopez, membre du Conseil Scientifique Régional, micro-biologiste de l’INRAE et AgroParisTech, Prix Irène Joliot-Curie 2015 et lauréate d’un ERC (fonds de recherche de l’Union européenne).

 

Le lancement des 26 premiers recrutements de jeunes chercheurs interviendra en juin 2020 pour une prise de poste en janvier 2021.