STAGE [Stage de recherche M1/M2] Mutualiser les livraisons des agriculteurs du périurbain pour améliorer le bilan environnemental ? Le cas de l’Île-de-France.

Date de mise à jour de l’offre

Université Gustave Eiffel / Laboratoire SPLOTT :

Etablissement d'enseignement supérieur et de recherche

Description de la mission

Adoptés par 23% des agriculteurs en 2016, les circuits courts alimentaires sont des modes de commercialisation des produits agricoles comptant au maximum un seul intermédiaire. Une forte demande pour ces produits existe aujourd’hui, en lien avec les objectifs actuels de développer des systèmes alimentaires durables et de nourrir les villes de demain.
Le cas de l’Île-de-France est dans ce cadre intéressant à étudier, puisqu’on retrouve dans cette région de très fortes densités de population à proximité géographique d’exploitations agricoles. On peut donc penser que les agriculteurs localisés dans les territoires périurbains franciliens ont l’opportunité de pouvoir organiser leurs livraisons en tournées afin de répondre à la forte demande à proximité de leur exploitation agricole.
L’objectif du stage est double.
Il s’agira dans un premier temps de vérifier l’hypothèse selon laquelle les pratiques de livraison des agriculteurs commercialisant en circuits courts dans les territoires périurbains d’Ile-de-France sont différentes de celles des agriculteurs localisés dans les territoires ruraux et conduisent à un bilan environnemental différencié. Pour tester cette hypothèse, le ou la stagiaire devra utiliser les données issues de la plateforme en ligne LOGICOUT, développée par le CEREMA et le laboratoire SPLOTT. Cette plateforme permet aux agriculteurs volontaires de renseigner en détails leurs livraisons (adresse de la ferme, adresses des points livrés, véhicules utilisés) afin d’obtenir un coût de transports ainsi qu’une estimation des émissions de plusieurs polluants (CO2, NOx, PM) et du coût environnemental de leurs trajets. Grâce à cette base de données, le ou la stagiaire pourra étudier en détails dans le cas de l’Île-de-France les pratiques des agriculteurs en circuits courts, voir si elles varient en fonction du type de territoire où est localisé l’agriculteur (périurbain dense, périurbain peu denses, rural, etc), en calculant les distances parcourues et les émissions de polluants associées.
Le second objectif du stage sera de questionner le potentiel de mutualisation des tournées des agriculteurs franciliens et son éventuelle incidence sur les émissions de polluants et le coût environnemental qui en découle.

Profil recherché

Titulaire d'un M1 ou M2 en géographie, aménagement ou sciences économiques, avec de réelles compétences pour l'analyse et la gestion des bases de données. Un intérêt prononcé pour les sciences de l'environnement et les activités logistiques est également recommandé.

Niveau de qualification requis

Bac + 3
  • Employeur
    Université Gustave Eiffel / Laboratoire SPLOTT
  • Secteur d’activité de la structure
    Enseignement - Formation - Recherche
  • Effectif de la structure
    Plus de 250 salariés
  • Site internet de la structure
    https://splott.univ-gustave-eiffel.fr
  • Type de stage ou contrat
    Stage pour lycéens et étudiants en formation initiale
  • Date prévisionnelle de démarrage
  • Durée du stage ou contrat
    Plus de 2 mois et jusqu'à 4 mois
  • Le stage est-il rémunéré ?
    Oui
  • Niveau de qualification requis

    Bac + 3
  • Lieu du stage
    Laboratoire SPLOTT
    20 Boulevard Newton
    77420 CHAMPS SUR MARNE
  • Accès et transports
    RER A (Noisy-Champs)