STAGE Optimisation des performances fonctionnelles des cavités accélératrices supraconductrices pour le projet MYRRHA

Date de mise à jour de l’offre

CNRS CTRE NAT DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MOY400 IDF SUD :

Etablissement Public National à Caractère et Technologique

Description de la mission

Les cavités accélératrices sont le coeur d’un accélérateur de particule. Elles permettent de transformer l’énergie électromagnétique d’une onde radio-fréquence (RF) en énergie cinétique transférée au faisceau de particules chargées. Les champs électromagnétiques à haute fréquence (de l'ordre de 100 MHz à 1 GHz) en résonance dans de telles structures supraconductrices en Niobium (de l'ordre de la dizaine de MégaVolts/m) permettent des accélérations puissantes (plusieurs dizaines de kilowatts de puissance RF) en continu et cela en ne dissipant seulement quelques Watts dans l’hélium liquide.
Le pôle accélérateur d’IJCLab est très investi dans la conception et la réalisation des futurs grands accélérateurs linéaires supraconducteurs tels que Spiral2, ESS (European Spallation Source) et le démonstrateur de réacteur nucléaire piloté par accélérateur MYRRHA. Un programme de R&D très complet sur les cavités accélératrices supraconductrices est mené depuis plusieurs années afin de répondre aux demandes de plus en plus exigeantes des futurs projets et notamment d’améliorer les performances physiques et opérationnelles des cavités accélératrices supraconductrices. Le phénomène de multipacting (création d’une avalanche électronique en résonance avec l’onde électromagnétique) altère notablement l’opération des cavités accélératrices. Ce phénomène très impacté par la forme de la cavité, peut-être atténué en optimisant la géométrie de cette dernière.
Le travail d’optimisation consistera à :
- Réaliser les simulations électromagnétiques de la cavité accélératrice à l’aide du code commercial CST MicroWave Studio.
- Réaliser les simulations multipacting à l’aide de Spark3D
- Optimiser la géométrie de la cavité afin de réduire/annuler le phénomène de multipacting.
- Rédiger un rapport d’optimisation.

Profil recherché

Etudiant en deuxième année de master à la recherche d'un stage de fin d'étude.
Le candidat doit avoir suivi une formation continue générale en sciences physiques et doit avoir de bonnes notions en électromagnétisme, thermodynamique

Niveau de qualification requis

Bac + 4/5 et +
  • Employeur
    CNRS CTRE NAT DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MOY400 IDF SUD
  • Secteur d’activité de la structure
    Enseignement - Formation - Recherche
  • Effectif de la structure
    Plus de 250 salariés
  • Type de stage ou contrat
    Stage pour lycéens et étudiants en formation initiale
  • Date prévisionnelle de démarrage
  • Durée du stage ou contrat
    Plus de 4 mois et jusqu'à 6 mois
  • Le stage est-il rémunéré ?
    Oui
  • Niveau de qualification requis

    Bac + 4/5 et +
  • Lieu du stage
    Laboratoire de Physique des 2 Infinis Irène Joliot-Curie - IJCLab - UMR9012 Batiment 106, campus Université Paris Saclay
    15 rue georges Clémenceau
    91405 ORSAY
  • Accès et transports
    RER B station Orsay-ville