Stage M2 Physique et chimie des milieux interstellaires et circumstellaires: Modélisation 3D d'un nuage interstellaire (coreshine et poussières)

Date de mise à jour de l’offre

Observatoire de Paris :

Fondé en 1667, l’Observatoire de Paris est le plus grand pôle national de recherche en astronomie. Trente pour cent des astronomes français y poursuivent leurs recherches au sein de cinq laboratoires un institut et deux services scientifiques. Situés sur les campus de Paris, Meudon et Nançay, ils sont tous des Unités Mixtes de Recherche (UMR) avec le CNRS et, souvent, avec de grandes universités scientifiques de la région parisienne. Les missions de l’Observatoire sont triples : la recherche, en contribuant au progrès de la connaissance de l’Univers, la formation initiale et continue, et la diffusion des connaissances. L’Observatoire de Paris est un Grand établissement relevant du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Description de la mission

Les nuages interstellaires sont les lieux où les prochaines étoiles et planètes vont se former. Si on connait les grandes lignes du processus de

formation, de nombreux points restent incompris tels que ce qui détermine le temps de formation, la masse !nale de l'étoile ou la façon dont

les planètes se forment dans le disque protoplanétaire par la suite. L'étude des nuages reste donc d'actualité.

Pendant longtemps, nous nous sommes contentés d'images 2D des nuages et de modèles en 0 ou 1D, l'information sur le contenu en

profondeur des nuages n'étant généralement pas accessible. A la suite de notre découverte d'un phénomène inattendu (quoique prévisible),

le "coreshine" qui est la di"usion par la poussière de la lumière infrarouge à grande profondeur dans le nuage, nous avons élaboré une

stratégie pour essayer de bâtir une image 3D de tels nuages. En e"et, en partant de l'image dans le visible, puis en rentrant dans l'infrarouge,

on arrive à 'éplucher' les nuages couche par couche et ce d'autant mieux que la di"usion de la lumière se fait de façon anisotrope. En

rajoutant la mesure de l'extinction et de l'émission des poussières, on peut espérer contraindre à la fois la structure tri-dimensionnelle de

l'objet et les propriétés des poussières qui le composent.

Durant ce stage, je proposerai au/à la stagiaire de prendre en main l'étude d'un nuage de la région du Taureau et de mener cette analyse le

plus loin possible.

Profil recherché

Stagiaire Master 2 Physique - Astrophysique

programmation en python à un niveau raisonnable (pas débutant), avec la connaissance de numpy

Niveau de qualification requis

Bac + 4/5 et +
  • Employeur
    Observatoire de Paris
  • Secteur d’activité de la structure
    Enseignement - Formation - Recherche
  • Effectif de la structure
    Plus de 250 salariés
  • Type de stage ou contrat
    Stage pour lycéens et étudiants en formation initiale
  • Date prévisionnelle de démarrage
  • Durée du stage ou contrat
    Plus de 2 mois et jusqu'à 4 mois
  • Le stage est-il rémunéré ?
    Oui
  • Niveau de qualification requis

    Bac + 4/5 et +
  • Lieu du stage
    Observatoire de Paris, 61avenue de l’Observatoire
    75014 Paris
  • Accès et transports
    Metro ligne 4 et 6 et RER B station Denfert Rochereau Bus Lignes 38, 83 ou 91 arrêt Observatoire-Port Royal Bus Lignes 38, 68 ou 88 arrêt Denfert-Rochereau