STAGE Le rôle des ARN régulateurs chez un pathogène humain Clostridium difficile

Date de mise à jour de l’offre

CNRS DR04 ILE DE FRANCE SUD - I2BC :

I2BC - UMR 9198 - Institut de Biologie Intégrative de la Cellule - Laboratoire de recherche - unité mixte de recherche (CNRS, CEA, Université Paris Sud)

Description de la mission

Clostridium difficile est un bacille à Gram positif, anaérobie strict et capable de sporuler. Ce pathogène opportuniste est la principale cause de diarrhées nosocomiales chez les adultes dans les pays industrialisés. Les facteurs de risque sont l’âge et l’antibiothérapie qui par son action sur la flore intestinale facilite l’émergence de C. difficile dans le tube digestif. La proportion de formes sévères d’infections à C. difficile augmente actuellement de manière très préoccupante en Europe. Le pouvoir pathogène de C. difficile résulte de l'action des deux toxines (TcdA et TcdB) qui altèrent le cytosquelette des entérocytes en glucosylant des GTPases régulant le cycle cellulaire. Plusieurs facteurs impliqués dans l’adhésion de C. difficile aux entérocytes ont été identifiés. Cependant, les processus de colonisation du tube digestif et les fonctions associées ainsi que les mécanismes qui contrôlent la virulence sont encore peu étudiés. Des adaptations métaboliques, la motilité, l’efficacité d’adhésion, la capacité de former des biofilms, de sporuler, de germer ou de résister aux stress figurent parmi les processus pouvant jouer un rôle lors du processus infectieux. Mieux comprendre la régulation de ces processus semble indispensable pour l’étude de ce pathogène émergent humain.
Au cours de l’infection, les bactéries reprogramment l'expression de leurs gènes en réponse aux contraintes environnementales. Des études récentes du transcriptome bactérien ont montré la présence d’un grand nombre d’ARN non codants (ARNnc). Ces ARN régulateurs jouent un rôle clé dans la régulation des réponses adaptatives et dans de nombreux processus métaboliques, physiologiques et pathogéniques. Les Clostridies appartiennent à un groupe bactérien ancien qui semble utiliser des mécanismes de régulation complexes basés sur l’action d’ARNnc pour contrôler finement l’expression de leurs gènes, leur permettant ainsi de s’adapter à leurs hôtes et aux conditions environnementales qu’elles rencontrent. Des exemples de tels systèmes de régulation ont été identifiés chez C. perfringens et C. acetobutylicum.

Profil recherché

L’étudiant participera à l’analyse détaillée des ARNnc identifiés incluant l’identification des cibles et des mécanismes moléculaires mis en jeu dans cette régulation. Cette étude devrait nous permettre de mieux comprendre le rôle de ces nouveaux mécanismes dans le réseau de régulation contrôlant des processus indispensables pour le développement de C. difficile chez l’hôte.
Nous recherchons une personne fortement motivée avec une solide formation en microbiologie, génétique et biologie moléculaire et de l'expérience de recherche. L’intérêt pour l’analyse bioinformatique, les ARNs régulateurs et la pathogenèse, ainsi que les compétences pour le travail d'équipe et communication en anglais sont souhaitables.

Niveau de qualification requis

Bac + 4/5 et +
  • Employeur
    CNRS DR04 ILE DE FRANCE SUD - I2BC
  • Secteur d’activité de la structure
    Enseignement - Formation - Recherche
  • Effectif de la structure
    Plus de 250 salariés
  • Site internet de la structure
    https://www.i2bc.paris-saclay.fr
  • Type de stage ou contrat
    Stage pour lycéens et étudiants en formation initiale
  • Date prévisionnelle de démarrage
  • Durée du stage ou contrat
    Plus de 4 mois et jusqu'à 6 mois
  • Le stage est-il rémunéré ?
    Oui
  • Niveau de qualification requis

    Bac + 4/5 et +
  • Lieu du stage
    CNRS I2BC UMR 9198 Bâtiment 400
    Université Paris Sud
    91400 ORSAY
  • Accès et transports
    RER B