STAGE Etude de l’autophagie sélective chez le nématode C. elegans

Date de mise à jour de l’offre

Institut de Biologie Intégrative de la Cellule - I2BC - UMR 9198 CEA CNRS Université Paris Sud :

L'I2BC est une unité mixte de recherche (CEA, CNRS, Université PSud) constitué de plus de 70 équipes de recherches réparties dans 5 départements de recherche , 14 plateformes technologiques. L’équipe « Autophagie et Développement » est composée de 4 chercheurs, 2 techniciens, 1 postdoctorant et 3 étudiants et fait partie du Département de Biologie Cellulaire (environ 100 personnes et 12 équipes). Depuis plusieurs années l'équipe étudie le trafic intracellulaire chez le nématode. Elle s’est d’abord focalisée sur les interactions entre la voie endo-lysosomale et l’autophagie puis sur les fonctions de l’autophagie au cours du développement embryonnaire. La très grande majorité des thématiques du laboratoire (85%) sont directement reliées à l’étude de l’autophagie. Ce projet émergent va bénéficier des outils développés au cours de ces travaux en particulier des souches mutantes, des anticorps, des animaux transgéniques générés par l'équipe ainsi que des approches spécifiques.

Description de la mission

L’autophagie est un système de dégradation vésiculaire qui permet le maintien d’une quantité suffisante de nutriments essentiels à la survie en conditions de carence. Elle joue aussi un rôle crucial dans le remodelage de certains tissus au cours du développement. Chez l’Homme, l’autophagie est impliquée dans plusieurs cancers et maladies neurodégénératives. Chez C. elegans, l’autophagie permet l’allongement de la durée de vie, la formation des larves en dormance, et la résistance à la restriction calorique mais les mécanismes et les rôles cellulaires de l’autophagie dans les processus développementaux sont peu caractérisés. L’objectif de ce stage est de mieux comprendre les rôles physiologiques de l’autophagie sélective au cours du développement.

Nous avons déjà démontré les fonctions spécifiques de deux protéines autophagiques (LGG-1 et LGG-2) pendant l’autophagie sélective des mitochondries. Nos approches protéomiques ont identifié des interacteurs qui pourraient être spécifiquement impliqués dans ce processus. De plus, nous avons récemment généré dans l’équipe des nouvelles souches de C. elegans par la technologie CRISPR/Cas9.

Profil recherché

Au cours de son stage, l’étudiant(e) caractérisera le profil d’expression des protéines fluorescentes ainsi que des nouveaux mutants pour analyser l’autophagie sélective. Son projet utilisant des approches d’imagerie et de génétique permettra de répondre à la question suivante :

Quelles sont les principales caractéristiques des différentes populations d’autophagosomes au cours du développement, et leurs fonctions sur l’autophagie sélective ?

Comme les processus sont très conservés chez les métazoaires, les résultats obtenus chez C. elegans permettront de mieux comprendre la physiologie de l’autophagie chez l’Homme et les pathologies associées.

Niveau de qualification requis

Bac + 3
  • Employeur
    Institut de Biologie Intégrative de la Cellule - I2BC - UMR 9198 CEA CNRS Université Paris Sud
  • Secteur d’activité de la structure
    Enseignement - Formation - Recherche
  • Effectif de la structure
    Plus de 250 salariés
  • Site internet de la structure
    http://www.i2bc.paris-saclay.fr/
  • Type de stage ou contrat
    Stage pour lycéens et étudiants en formation initiale
  • Date prévisionnelle de démarrage
  • Durée du stage ou contrat
    2 mois
  • Le stage est-il rémunéré ?
    Non
  • Niveau de qualification requis

    Bac + 3
  • Lieu du stage
    I2BC - CNRS - bâtiment 21 1 avenue de la Terrasse
    91190 GIF SUR YVETTE
  • Accès et transports
    RER B - GIf sur Yvette