STAGE Étude de biominéraux de synthèse dans le cadre de la recherche d'indices de vie sur Mars

Date de mise à jour de l’offre

Grand Etablissement :

L'institut de physique du globe de Paris est un grand établissement d'enseignement supérieur et de recherche, composante de la nouvelle Université de Paris. Il est tutelle de l'UMR 7154 qui regroupe toutes les activités de recherche, avec comme cotutelles le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), les universités de Paris et de la Réunion et l'IGN. L'IPGP est aussi tutelle de l'UMS 3454, qui regroupe toutes les activités d'observation, avec le CNRS cotutelle. En outre, l'IPGP est un laboratoire spatial du Centre national d'études spatiales (CNES). Aux missions de l'IPGP, missions de création et de transmission du savoir dans les champs des géosciences s'ajoute une mission d'observation des phénomènes naturels.

Description de la mission

La recherche de composés organiques sur Mars constitue la principale stratégie établie pour mettre en évidence une potentielle vie actuelle ou passée sur cette planète. Cependant, les conditions environnementales martiennes (radiations, présence d’oxydants, ...) peuvent induire leur dégradation. Une alternative de détection d’indices de vie est de rechercher la présence de biominéraux, probablement plus résistants dans cet environnement. L’objectif est donc de pouvoir discriminer les biominéraux biogéniques des minéraux abiotiques à l’aide d’instruments pouvant effectuer des mesures in situ sur Mars. L’Analyse Thermique Différentielle (ATD) couplée à la Chromatographie en phase Gazeuse et la Spectrométrie de Masse (CPG-SM) est une suite instrumentale envisageable grâce aux instruments spatiaux comme SAM (Sample Analysis at Mars) du rover Curiosity ou MOMA (Mars Organics Molecule Analyser) de la mission ExoMars 2020. Les analyses en ATD-GC-MS permettraient d'établir des critères de biogénicité et d'avoir une information conjointe sur la nature des minéraux et des composés organiques associés. Plusieurs missions spatiales ont en particulier révélé la présence de carbonates à la surface de Mars. Les carbonates sont des minéraux abondants dans le registre fossile terrestre qui ont majoritairement été formés par l’activité biologique, aussi bien par « minéralisation biologiquement contrôlée » (MCB) que par « minéralisation biologiquement induite » (MIB). Ils constituent donc une cible de choix pour évaluer les potentialités du couplage ATD-GC-MS à discriminer les minéraux abiotiques et seront ciblés au cours de ce stage.

En particulier, une meilleure compréhension des caractéristiques physico-chimiques des biominéraux les distinguant de leurs équivalents abiotiques de même composition minéralogique mais formés dans des conditions excluant le vivant, est nécessaire si l’on souhaite utiliser ces minéraux particuliers comme des proxies du vivant dans les roches terrestres très anciennes voire détecter d’éventuelles traces d’activités biologiques intra ou extraterrestres.

Profil recherché

Etudiant de Licence en Sciences de la Terre

Niveau de qualification requis

Bac + 2
  • Employeur
    Grand Etablissement
  • Secteur d’activité de la structure
    Enseignement - Formation - Recherche
  • Effectif de la structure
    Plus de 250 salariés
  • Site internet de la structure
    http://www.ipgp.fr
  • Type de stage ou contrat
    Stage pour lycéens et étudiants en formation initiale
  • Date prévisionnelle de démarrage
  • Durée du stage ou contrat
    2 mois
  • Le stage est-il rémunéré ?
    Non
  • Niveau de qualification requis

    Bac + 2
  • Lieu du stage
    IPGP 1, Rue Jussieu
    75238 PARIS 5E ARRONDISSEMENT
  • Accès et transports
    métro Jussieu - lignes 10 et 7