STAGE EFFET DES PERTES D’ATOMES SUR UN GAZ QUANTIQUE UNIDIMENSIONNEL : ÉTUDES NUMÉRIQUES

Date de mise à jour de l’offre

Laboratoire Charles Fabry :

Le laboratoire Charles Fabry est une Unité Mixte de Recherche entre l'Institut d'Optique Graduate School et le CNRS et en partenariat avec l'Université Paris-Sud et l'Université Paris-Saclay. Organisé en huit groupes de recherche aux thèmes bien définis, iI est le pilier historique de la recherche au sein de l'Institut d'Optique Graduate School. La recherche du laboratoire couvre un large spectre de l'optique-photonique et de ses applications. Le laboratoire Charles Fabry est de ce fait un laboratoire d'interface entre deux instituts du CNRS. Principalement rattaché à l'Institut de Physique, il est également rattaché à l'Institut des Sciences de l'Ingénierie et des Systèmes.

Description de la mission

La physique des systèmes quantiques à N corps est extrêmement complexe. La taille de l’espace des états et l’existence de corrélations quantiques rend extrêmement difficile, voir impossible toute simulation sur un ordinateur classique. Ceci est particulièrement vrai pour la dynamique hors d’équilibre, sujet tr`es actif depuis quelques années. Dans ce contexte, l’étude expérimentale est primordiale. Les expérience d’atomes froids, dont les paramètres sont très bien contrôlés et qui sont tr`es bien isolées de l’environnement, constituent une
plateforme de choix pour l’étude des systèmes quantiques `a N corps. On réalise avec des expérience d’atomes froids des systèmes modèles de physique `a N corps dont on étudie les comportement. C’est la mise en oeuvre de la notion de simulateur quantique, imaginée par Feynman il y a 40 ans.

Profil recherché

Lors de stage, nous nous intéresserons `a l’effet des pertes d’atomes sur un gaz de Boson unidimensionnels. Les gaz de Boson unidimensionnels en interaction ponctuelles sont décrits par leur distribution de quasiparticules, appelées rapidités. Des résultats récents [1] permettent de quantifier l’effet des pertes sur la distribution des rapidités. Il serait intéressant de tester ces prédictions expérimentalement. Cependant, la distribution de rapidité n’est pas une quantité facilement accessible expérimentalement. Par contre, elle a des incidences sur le profil de densité du gaz, lorsque le gaz est confiné dans un potentiel longitudinal variant sur des grandes échelles spatiales. Ce profil de densité est une quantité facilement mesurable expérimentalement.
Ce stage utilisera les résultats de [1] pour calculer l’évolution, sous l’effet des pertes, du profil de densité du gaz confiné dans un potentiel harmonique.

Niveau de qualification requis

Bac + 4/5 et +
  • Employeur
    Laboratoire Charles Fabry
  • Secteur d’activité de la structure
    Enseignement - Formation - Recherche
  • Effectif de la structure
    De 51 à 250 salariés
  • Site internet de la structure
    https://www.lcf.institutoptique.fr
  • Type de stage ou contrat
    Stage pour lycéens et étudiants en formation initiale
  • Date prévisionnelle de démarrage
  • Durée du stage ou contrat
    Plus de 4 mois et jusqu'à 6 mois
  • Le stage est-il rémunéré ?
    Oui
  • Niveau de qualification requis

    Bac + 4/5 et +
  • Lieu du stage
    2 Avenue Augustin Fresnel
    91120 PALAISEAU
  • Accès et transports
    RER B, bus