STAGE Contrôle électrique complexe en corornographie optique pour la détection des planètes extrasolaires

Date de mise à jour de l’offre

Observatorie de Paris :

Fondé en 1667, l’Observatoire de Paris est le plus grand pôle national de recherche en astronomie. Trente pour cent des astronomes français y poursuivent leurs recherches au sein de cinq laboratoires un institut et deux services scientifiques. Situés sur les campus de Paris, Meudon et Nançay, ils sont tous des Unités Mixtes de Recherche (UMR) avec le CNRS et, souvent, avec de grandes universités scientifiques de la région parisienne. Les missions de l’Observatoire sont triples : la recherche, en contribuant au progrès de la connaissance de l’Univers, la formation initiale et continue, et la diffusion des connaissances. L’Observatoire de Paris est un Grand établissement relevant du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Description de la mission

Au sein de l'Observatoire de Meudon, un montage optique a été réalisé dans le but de contrôler le champ électrique en sortie des coronographes, afin d'acquérir les meilleures images. Trois miroirs déformables sont les pièces maitresses de ce montage. Le réglage des différentes matrices de miroirs permet la correction des aberrations.

Profil recherché

Élève en école d'ingénieur physique , optique fin de seconde année.

Compétences en optique, electricité

Niveau de qualification requis

Bac + 3
  • Employeur
    Observatorie de Paris
  • Secteur d’activité de la structure
    Enseignement - Formation - Recherche
  • Effectif de la structure
    Plus de 250 salariés
  • Type de stage ou contrat
    Stage pour lycéens et étudiants en formation initiale
  • Date prévisionnelle de démarrage
  • Durée du stage ou contrat
    Plus de 2 mois et jusqu'à 4 mois
  • Le stage est-il rémunéré ?
    Oui
  • Niveau de qualification requis

    Bac + 3
  • Lieu du stage
    5, place Jules Janssen
    92195 Meudon
  • Accès et transports
    Train gare Montparnasse arrêt : Meudon-Bellevue. A gauche en sortant de la gare prendre l’avenue du Château qui monte en pente douce.