STAGE CLIMEVOL - Évolution climatique en Europe occidentale au cours du Cénozoïque : apport des collections historiques de feuilles fossiles

Date de mise à jour de l’offre

CNRS - Centre de Recherche en Paléontologie - Paris :

Le CR2P, adossé aux collections nationales de paléontologie du Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et de Sorbonne Université, dispose d’un panel de compétences en paléontologie unique en Europe. Notre expertise couvre un large spectre de groupes fossiles animaux et végétaux. La diversité de nos projets va de l'anatomie fonctionnelle à la systématique fondamentale, de la paléobotanique à l'analyse du stress environnemental lors des grandes crises biotiques, de l'environnement des premiers hominidés à l'étude de la conservation exceptionnelle de tissus mous chez les fossiles. Pour la réalisation des projets, le CR2P dispose de plateformes techniques indispensables : lithopréparation, extraction de microfossiles, imagerie 3D, dessin et infographie, studio photo. Enfin, l'implication dans l'enseignement des enseignants-chercheurs des trois établissements permet la transmission des connaissances vers les étudiants par la formation à la paléontologie de la licence jusqu’au doctorat.

Description de la mission

Le Parc Naturel Régional du Luberon (PNRL) abrite parmi les flores fossiles oligocènes (34-24 millions d'années) les plus riches d'Europe, collectées au XIXème siècle par Saporta, père de la paléobotanique moderne. De nombreuses informations cruciales sur ces localités demeurent imprécises : âge et emplacement des sites, techniques de récolte et de tri des échantillons. À cause de ces biais taphonomiques, l’utilisation du matériel de ces collections, et particulièrement des feuilles fossiles, à des fins de reconstitution paléoclimatique est compliquée voir illusoire. L’objectif de ce stage est de collecter ces informations dans l'une des localités les plus emblématiques : le site de Bois d’Asson, dont les fossiles sont conservés au MNHN ainsi que dans plusieurs autres institutions (Muséum d'Aix-en-Provence, collections du PNRL). Le stage inclura (1) une nouvelle prospection du site et sa description sédimentologique et stratigraphique (associée à une formation de l'étudiant aux méthodes de stratigraphie et de collecte en paléobotanique) ; (2) une comparaison entre la flore collectée et les spécimens des différentes collections ; (3) une analyse taphonomique du matériel en collection et du nouveau matériel collecté ; (4) une formation à la taxonomie des feuilles, opportunité de révision de la taxonomie du site ; (5) une reconstitution paléoclimatique grâce aux méthodes physionomiques modernes : LMA (Leaf Margin Analysis) et CLAMP (Climate Leaf Analysis Multivariate Program).
Calendrier de travail
Février-Mars : Bibliographie et étude du matériel (feuilles fossiles des angiospermes dicotylédones) des collections du MNHN (description des différents morphotypes, taxonomie, aspects taphonomiques : taille des limbes, type de fragmentation…), début de l’analyse paléoclimatique (CLAMP).
Avril-Mai : Étude des collections du Muséum d’Aix-en-Provence (1 semaine) et du musée d’Apt (2 jours). Nouvelles prospections sur le terrain et analyses taphonomiques sur les litières végétales trouvées (1 semaine). Intégration des nouveaux spécimens aux analyses CLAMP et prise en compte du milieu de dépôt (résultats sédimentologiques) et des biais taphonomiques de l'association fossile. Comparaison des résultats avec les autres sites paléobotaniques du même âge du sud-est de la France du même âge.
Juin : Fin des descriptions, analyses, comparaisons. Rédaction du mémoire de M2, préparation de la soutenance et soutenance
Juillet : rédaction d’un article scientifique pour valoriser

Profil recherché

Le.la candidat.e recherché.e devra avoir : 1) de solides connaissances de la flore actuelle (description, identification, famille) et des bases en paléofloristique (observation, description) ; 2) des bonnes notions de paléontologie (stratigraphie, évolution de la végétation au cours du temps) et en taphonomie (milieu de dépôt, transport, tri) ; 3) des connaissances sur les méthodes de reconstruction paléoclimatique utilisées en paléobotanique et leurs domaines d’application (LMA, CLAMP). En outre, le candidat devra faire preuve de bonnes capacités rédactionnelles et orales et être à l’aise sur le terrain.

Niveau de qualification requis

Bac + 4/5 et +
  • Employeur
    CNRS - Centre de Recherche en Paléontologie - Paris
  • Secteur d’activité de la structure
    Enseignement - Formation - Recherche
  • Effectif de la structure
    De 51 à 250 salariés
  • Site internet de la structure
    https://paleo.mnhn.fr
  • Type de stage ou contrat
    Stage pour lycéens et étudiants en formation initiale
  • Date prévisionnelle de démarrage
  • Durée du stage ou contrat
    Plus de 4 mois et jusqu'à 6 mois
  • Le stage est-il rémunéré ?
    Oui
  • Niveau de qualification requis

    Bac + 4/5 et +
  • Lieu du stage
    Bâtiment de paléobotanique – CP 40
    18 rue Buffon
    75005 PARIS 5E ARRONDISSEMENT
  • Accès et transports
    Le stage se déroulera au sein du jardin des plantes accessible par le métro ou le RER aux stations : Jussieu (L10, L7), Gare d’Austerlitz (L10,L5, RER C) et par les bus (91, 24, 89, 57, 63).