Publié le 18 août 2021

Situation sanitaire aux Antilles : la Région Île-de-France apporte son aide en équipant une vingtaine de nouveaux lits de réanimation

La Martinique et la Guadeloupe font face depuis plusieurs semaines avec courage et détermination à une vague épidémique d’une violence inouïe. Les taux d’incidence dans ces deux régions atteignent des niveaux records et entraînent une saturation des hôpitaux et singulièrement de leurs services de soins critiques. 

Au regard du caractère dramatique de la situation et des liens très forts unissant la Région Île-de-France avec la Guadeloupe et la Martinique, la Présidente de la Région, Valérie Pécresse, s’est entretenue à plusieurs reprises avec ses deux homologues Ary Chalus et Serge Letchimy afin d’évaluer leurs besoins et  de leur faire part du déblocage d’une aide exceptionnelle en faveur des services de réanimation de leur CHU respectif. 

Concrètement et en pleine complémentarité avec les moyens humains mobilisés par les pouvoirs publics, du matériel de réanimation sera expédié sur place dans les tous prochains jours, permettant de conforter et d’augmenter les capacités de réanimation et ainsi d’apporter un soutien concret à la population comme aux professionnels de santé. 

Cette action s’inscrit dans la continuité du programme régional d’investissement de 10 millions d’euros, construit avec l’appui du programme React-EU porté par l’Union européenne, qui a permis de créer, entre février et mars 2021, plus de 400 lits de réanimation dans les établissements de santé franciliens. 

En Martinique et en Guadeloupe, le soutien de la Région Île-de-France permettra ainsi d’équiper rapidement une vingtaine de nouveaux lits de réanimation (moniteurs et respirateurs) dans les CHU de Fort-de-France et de Pointe-à-Pitre. Cela représente un investissement de 600 000 euros, qui permettra de soulager les hôpitaux sur place.
Ces équipements complets de réanimation seront expédiés d’ici la fin de semaine et prêts à être opérationnels dès la semaine prochaine. Valérie Pécresse a demandé à Patrick Karam, Vice-Président de la Région Île-de-France, de se rendre sur place pour évaluer la situation et faire le lien avec les deux collectivités territoriales.

Cette mobilisation de la Région Île-de-France s’inscrit non seulement dans le cadre de la solidarité nationale mais aussi dans le cadre des relations étroites qui unissent la Région Île-de-France avec la Guadeloupe et la Martinique. Des relations privilégiées qui se sont concrétisées, dès 2018, par le vote de conventions de coopérations inter-régionales renforcées qui permettent depuis de construire des échanges et des projets structurants de long terme.