18 novembre 2016

Signature de la nouvelle convention Etat-Région relative à l’équipement de la police et de la gendarmerie nationale pour renforcer la sécurité en Ile-de-France

Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France, et Frédéric Péchenard, vice-président chargé de la Sécurité, se félicitent de la signature de la convention Etat-Région relative à l’équipement de la police nationale et de la gendarmerie nationale, qui accroît le niveau de son intervention, et qui prendra effet au 1er janvier 2017. Cette convention s’inscrit dans le cadre du « bouclier de sécurité », voté en janvier 2016, pour assurer une meilleure protection des Franciliens.

La Région va consacrer 5 millions d’euros à cette convention pour relancer les chantiers de rénovation et de réhabilitation des commissariats, qui se dégradent inéluctablement et dont l’équipement est souvent obsolète. Le taux de subvention passera de 20 à 40%, et pourra aller jusqu’à 50% si le projet se trouve en zone de sécurité prioritaire. Ce soutien sera désormais étendu aux locaux de police municipale.

Ces derniers mois, la Région a connu une montée de violence inacceptable, dans un contexte de risque terroriste. Près de 12.388 policiers ont été blessés en 2015. Le premier semestre 2016 a connu un bond de +14% des policiers blessés par rapport au premier semestre 2015. Une situation intolérable, alors que l’exécutif régional a décidé de faire de la sécurité des Franciliens l’une de ses priorités. La Région va pouvoir réellement soutenir les policiers et gendarmes dans leur tâche si éprouvante au service de tous et ainsi répondre à la grogne légitime qui a gagné leurs rangs au terme de cinq années d’errance et d’abandon.

Cette convention permettra notamment une plus grande force d'action, en doublant la capacité de financement des projets, mais également en conférant à la Région la possibilité de participer à l'équipement de la police régionale des transports qui en a cruellement besoin. Le Stif prendra ainsi des mesures en faveur de la sécurité dans les transports publics, avec notamment le recrutement de 490 agents de sécurité et médiateurs supplémentaires, l’équipement en vidéo-protection de 100% des trains et bus d’ici 2021, et la sécurisation de plus de 70 gares routières d’ici 2017.

Le secteur du tourisme sera aussi concerné afin de stopper les incivilités et les rackets dans les grands lieux de visite. La création de commissariats mobiles pour sécuriser notamment les sites touristiques franciliens et répondre mieux et plus vite aux besoins de nos visiteurs, va dans ce sens.

D’autres actions sont envisagées en matière de lutte contre le terrorisme, en concertation avec l’Etat, tel que le cofinancement de centres et d’actions de déradicalisation en Île-de-France.

Parmi les différents secteurs d’intervention en matière de sécurité, la Région se concentrera sur les lycées et les établissements relevant de la compétence régionale, les îles de loisirs et autres propriétés régionales, mais également les communes et les EPCI/EPT d’Ile-de-France, comme par exemple, les petites communes de la grande couronne qui n'ont pas la possibilité de faire face seules au fléau des cambriolages.

Le nouvel exécutif régional a fait de la sécurité une de ses priorités car, même si la Région ne dispose pas de compétences propres dans ce domaine, elle a fait le choix d’agir. Dans le cadre de son « bouclier de sécurité », la Région Ile-de-France a triplé son budget d’investissement en matière de sécurité pour atteindre plus de 18 millions d'euros en 2016. Plus de 10 millions d’euros sont consacrés à la sécurisation des lycées et 1,3 million d’euros à la sécurisation des îles de loisirs. 8,5 millions d’euros sont consacrés à la rénovation des commissariats et casernes, au financement de systèmes de vidéo-protection dans les communes et à l’équipement des polices municipales (véhicules, gilets pare-balles, bâtons de défense, caméras embarquées).

 

Contact presse : Laureen Favier - 01 53 85 78 15 / 07 84 14 65 83 laureen.favier@iledefrance.fr