25 juin 2018

Série Series : « La Région a compris qu’une bonne série, c’est d’abord une bonne histoire »

La 7e saison de Série Series, le rendez-vous des séries européennes et de leurs créateurs, débute ce 26 juin 2018 à Fontainebleau (77), en partenariat avec la Région. Trois questions à Marie Barraco, fondatrice et déléguée générale de l'événement.

Pour cette 7e édition du festival Série Series, le fil rouge choisi est « Le(s) public(s) ». Pouvez-vous nous en dire plus ?
Marie Barraco : Nous nous sommes beaucoup questionnés sur la raison d’être de Série Series, un événement particulier car conçu par des créateurs, et sur l'orientation qu'on souhaitait lui donner cette année... On a réalisé que le maillon manquant de notre réflexion, c’était l’avis du public, une question qui est fondamentale pour les professionnels !

L’idée avec ce thème est de faciliter les échanges entre créateurs de séries et le public, les publics, et de permettre aux réalisateurs de séries de mieux se projeter vers ce que les gens attendent quand ils regardent leurs réalisations. Le développement des séries a été si important et intense ces dernières années, avec des créations qui arrivent au public par de nombreux moyens, qu’il faut un peu nous poser et analyser les différentes catégories de publics, où ils regardent des séries, comment ils les consomment afin de nourrir la vision des créateurs.

Comment se comportent les publics en général lors des projections suivies de rencontres avec les équipes ?
M.B. : Effectivement, certains moments du festival sont consacrés au visionnage d’épisodes de séries européennes, en présence des équipes, suivi de discussions où toutes les questions sont abordées : comment est née l’idée de l’histoire, comment a été montée la diffusion, quelles ont été les méthodes de recherches... ? Tous les aspects de la fabrication de la série sont expliqués. Ensuite, la parole est donnée au public, et on se retrouve souvent avec un mélange de questions complémentaires entre les professionnels présents et le public, qui a une certaine cohérence ! Car le public est de plus en plus averti, de moins en moins novice, et fait preuve d'une curiosité très vive !

Comment se déroule Série Stories, le rendez-vous professionnel parrainé par la Région Île-de-France ?
M.B. :
Les investissements de la Région pour Série Series sont multiples, avec cette préoccupation de développer un événement culturel pour tous en grande couronne ! Cela nous permet notamment de développer Série Series Kids, le festival pour les enfants, et de toucher un public de plus en plus large. Mais cette politique ambitieuse en faveur de l’audiovisuel se manifeste aussi par toutes les aides aux créateurs, et Série Stories s’inscrit dans cette logique : épauler les créateurs. Car la Région a compris très tôt qu’une bonne série, c’est d’abord une bonne histoire, au-delà des problématiques de financement et de diffusion. Écrire une série, c’est une alchimie complexe. Série Stories propose des ateliers, des interventions de professionnels et d’experts pour donner des clés de travail précises aux créateurs. Les participants sont des gens du métier, des gens d’expérience qui ont créé des séries comme Engrenages ou Un village français ; on pourrait croire qu’ils sont rodés. Mais ils ont encore envie d’apprendre, et d'assurer un rôle de transmission. Ils viennent participer à Série Stories pour ces deux raisons : trouver de nouvelles clés pour créer, et offrir réseaux, formation et inspiration aux jeunes créateurs.