Publié le 27 février 2019

Se former aux métiers agricoles en Île-de-France

champs-agriculture

Crédit photo : William Dupuy / Picturetank

Du CAP au BTS par la voie scolaire et par l’apprentissage, 3 lycées publics financés par la Région préparent les agriculteurs franciliens de demain aux métiers agricoles. 1 lycée spécial horticulture complète cette offre.

Des formations en alternance aux nombreux débouchés

À partir de la 3e jusqu’au bac pro ou au BTS, l’enseignement de l'agriculture forme à plus de 200 métiers agricoles, de l’horticulture, de l’élevage, de l’environnement, des services ou encore des métiers liés à l’eau. L’une des spécificités des établissements de l’enseignement agricole est d’offrir une grande variété de formations par alternance. Il existe trois établissements de ce type en Île-de-France.

Avec plus de 70 % de sa surface recouverte de terres agricoles, bois, forêts, rivières et étangs, et 5.000 exploitations agricoles, le territoire francilien représente un potentiel de débouchés non négligeable en termes de métiers agricoles. D’autant que le secteur recrute régulièrement, à condition d’être qualifié. Car l’agriculture a fait sa révolution. Elle est aujourd’hui connectée grâce aux nouvelles technologies et sensible au respect du bien-être animal et de l’environnement. De la même façon, l’agro-écologie et le bio se généralisent.

Chiffres clés
La Région construit, équipe et entretient 465 lycées publics, pour améliorer les conditions d’accueil, de vie et d’études des plus de 500.000 lycéens franciliens et de l’ensemble des personnels éducatifs et techniques. Plus d'infos sur l’action régionale en faveur des lycées.

Contrairement aux idées reçues, la filière et les métiers agricoles ne sont pas réservés aux garçons. Longtemps absentes des formations agricoles, de plus en plus de filles franchissent aujourd’hui le cap, attirées par la vie au grand air. Elles représentent 46% des élèves, étudiants et apprentis de l’enseignement agricole en France.

Zoom sur 4 établissements franciliens de formation aux métiers agricoles

4 établissements sont un atout pour la Région, car ils participent à son animation et à son développement, en formant les futurs acteurs du monde agricole : 3 établissements de formation aux métiers agricoles, tous dotés d’un internat, ainsi que le lycée polyvalent des métiers de l'horticulture et du paysage de Montreuil (93)

1 - Lycée agricole et centres de formation d'apprentis La Bretonnière - Chailly-en-Brie (77)

Situé au cœur de la Brie, à 5 km de Coulommiers, le lycée dispense des formations générales et professionnelles par la voie scolaire initiale et par l’apprentissage. L’exploitation agricole est implantée sur 50 hectares de cultures fourragères et céréalières. Elle dispose aussi d’un élevage de brebis, de serres horticoles et de différents ateliers spécifiques.

Le lycée accueille 250 élèves de la 3e au bac et 350 apprentis, de la classe de DIMA (Dispositif d’initiation aux métiers en alternance) jusqu’au BTS (Brevet de technicien supérieur). Il propose des formations vers les métiers de la nature, de l’horticulture, de l’environnement, de l’agriculture et des services.

Plus d'infos.

2 - Lycée agricole et horticole de Saint-Germain-en-Laye (78)

Ce campus des métiers de la nature et du vivant de 85 hectares a fait l’objet d’une importante campagne de restructuration et d’extension achevée en 2017. Près de 55 millions d'euros ont été investis par la Région dans le lycée.

Cet établissement public d’enseignement et de formation professionnelle agricole est labellisé 100 % numérique par la Région Île-de-France. Il dispose de classes de seconde générales et technologiques, de secondes professionnelles NJPF (nature, jardin, paysage, forêt), PV (productions végétales), de premières et de terminales préparant au bac scientifique, au bac sciences et technologies de l’agronomie et du vivant (STAV), aux bac pro productions horticoles, aménagements paysagers, ainsi que des formations post-bac BTS aménagement paysager, production.

À côté, le Centre de formation pour apprentis (CFA), ainsi que le Centre de formation pour adultes propose une filière professionnelle qui s’articule autour de l’horticulture (floriculture, arboriculture, maraîchage et pépinières), du commerce des fleurs, de l’aménagement paysager ou paysagisme, et du cheval.

Plus d'infos.

3 - Lycée agricole Bougainville de Brie-Comte-Robert (77)

Implanté en Seine-et-Marne, l’établissement comprend une exploitation agricole et horticole de 119 hectares. Cette ferme grandeur nature, tournée vers l’agriculture durable, se partage entre la culture (céréales, maïs, betteraves sucrières), l’élevage de vaches et des serres.

Il accueille environ 500 élèves répartis entre ses différents cursus. De la seconde au BTS, le lycée dispense des formations générales, technologiques et professionnelles. Des bacs sciences et vie de la terre, techno agricole (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant), bacs pro agricoles (productions horticoles, conduite et gestion de l’exploitation agricole, aménagements paysagers), jusqu’aux BTSA (analyse-conduite et stratégie de l’entreprise agricole, aménagements paysagers, développement et animation des territoires ruraux).

Depuis la réforme du baccalauréat à la rentrée 2019, le lycée Bougainville est le seul établissement public dans l’académie de Créteil, à proposer la spécialité « biologie-écologie » qui permet de suivre des études en classe préparatoire, notamment pour entrer dans les écoles vétérinaires.

Le Centre de formation professionnelle et de promotion agricole prépare quant à lui aux métiers des filières aménagements paysagers, agriculture, gestion et soins aux arbres et éducation canine et féline.

Plus d'infos.

4 - Lycée polyvalent des métiers de l'horticulture et du paysage de Montreuil (93)

Même s’il n’a pas le statut de lycée agricole, cet établissement est spécialisé dans les formations aux métiers horticoles du CAP au BTS. Il prépare notamment au BTSA aménagements paysagers, aux bac pro agricoles - productions horticoles, aménagements paysagers, technicien conseil vente en produits de jardin - au CAP fleuriste, ainsi qu’aux CAPA horticulture, jardinier paysagiste.

Plus d'infos.