19 août 2016

Rock en Seine : Let’s dance* !

Le grand festival de rock francilien ouvre ses portes vendredi 26 août pour trois jours de musique et de fête au Domaine de Saint-Cloud. Têtes d’affiche, étoiles montantes, concerts sur le stand Île-de-France Demandez le programme !

Chaque édition de Rock en Seine est un événement incontournable avant d’affronter la rentrée ! Pendant trois jours, sur le spectaculaire site du Domaine national de Saint-Cloud (92), près de 60 artistes et groupes vont se succéder sur les quatre scènes (cinq en comptant celle de la Région Île-de-France). La thématique de cette 14e édition : Let’s dance, une invitation à la danse donc, avec une nouveauté cette année, un espace Dancing, qui proposera des ateliers pour apprendre le hip-hop, le  voguing et le rock acrobatique, espace qui se transforme le soir en dancefloor avec une programmation de Djs (La Mverte, Chloé…). Autre nouveauté de l’année : l’instauration du système « cashless » (sans cash), une solution de paiement sans pièce, sans billet et sans carte bancaire, qui permet d’alimenter un compte via l’appli ou le site Rock en Seine, puis de payer grâce à un bracelet à puce ses boissons, repas, tee-shirts, et autres disques pendant le festival.

The Last Shadow Puppets, Massive Attack, Foals

Côté têtes d’affiche : The Last Shadow Puppets et Birdy Nam Nam le vendredi ; Massive Attack et La Femme le samedi ; et Foals et Iggy Pop le dimanche. Pour le reste de la programmation, une sélection prestigieuse de groupes du moment et de valeurs sûres, comme Break Bot, Flavien Berger, Bastille (vendredi), Sigur Rós, Wolfmother (samedi), ou encore Cassius, Soulwax et Chvrches (dimanche). Le dispositif de jeunes talents Avant-Scène (avec le soutien de la Région Île-de-France) propose de son côté une sélection éclectique avec aussi bien de la chanson française (Adrien Soleiman), du rock garage (Kaviar Special) que de l’électro (Maestro).  

Comme chaque année, les parents rockeurs peuvent inscrire leurs enfants au Mini-Rock en Seine. Quant à la traditionnelle exposition Rock’Art, elle est présentée cette année par Urban Comics, éditeur francophone de catalogues DC Comics (Batman, Superman, Wonder Woman…) : neuf illustrateurs issus du monde de la bande dessinée livrent leur interprétation de l’univers musical des artistes de leur choix.

Pépites de la scène francilienne

Le stand Île-de-France reste également un passage obligé du festival. Animé par le RIF, (Confédération des réseaux départementaux de lieux de musiques actuelles ou amplifiées en Île-de-France) qui fédère les scènes de musiques actuelles franciliennes, il présente notamment les programmes de rentrée des salles du réseau. Les musiciens et jeunes groupes franciliens  y trouveront également des informations sur les ressources (lieux de répétition, dispositifs d’aide à la création…) pour les aider dans leur démarche de création. Le Crips  (centre régional d’information et de prévention du sida) sera également présent et réalisera des animations pour sensibiliser le public à la prévention du VIH/sida, des IST, des hépatites, des consommations de drogues et des comportements à risque chez les jeunes.

Mais le stand Île-de-France accueille également la 5e scène de Rock en Seine : chaque jour, trois groupes prometteurs de la région s’y produisent pour des show-cases d’une demi-heure (voir encadré). Découvertes assurées !

Plus d’infos dans notre agenda et sur le site de Rock en Seine

* Dansons ! Titre d'une des plus célèbres chansons de David Bowie tirée de l'album éponyme (1983).

Photos 1 & 2 © Laurent Villeret/Dolce Vita/Picturetank - Photo 3 © Hugues-Marie Duclos