21 juin 2017

Rock en Seine 2017 : et les gagnants de Première Seine sont…

Quatre groupes de lycéens ont été sélectionnés lors du tremplin rock organisé par la Région et Rock en Seine entre mai et juin 2017. De jeunes artistes à découvrir sur la « scène Île-de-France », fin août 2017, au domaine de Saint-Cloud.

TNT, Lastyjack, Dragon's Daughters et Lizard's Epitaph à Rock en Seine

Ils s’appellent TNT, Lastyjack, Dragon’s Daughters et Lizard’s Epitaph, viennent d’Ivry-sur-Seine (94), de Melun (77) ou encore de Paris. Leur point commun ? Ils sont tous au lycée et, cet été, ils vont réaliser un rêve : jouer leur musique en public à Rock en Seine.

La première édition de Première Seine

Pour ses quinze ans, le grand festival de rock d'Île-de-France a souhaité, en partenariat avec la Région Île-de-France, mettre les jeunes musiciens franciliens sur le devant de la scène en organisant Première Seine. Après des présélections dans toute la région, trois soirées ont été organisées dans trois salles de concert franciliennes : Le Hangar à Ivry-sur-Seine (94), L’Empreinte à Savigny-le-Temple (95), et l’espace Hal-Singer à Chatou (78). Avec un objectif : départager les groupes lycéens et nommer ceux qui auront la chance de se produire sur la scène Île-de-France, dans le parc de Saint-Cloud (92), le samedi 26 août 2017. Ils devaient être trois. Comme il y a eu des ex aequo, ils sont finalement quatre !

Au programme aussi de la « scène Île-de-France »
Les lauréats de Première Seine se produiront sur la « scène Île-de-France » à Rock en Seine, qui propose bien d'autres rendez-vous :
- Sept groupes franciliens prometteurs en showcase : Bryan’s Magic Tears, Clara Luciani, Gunwood, Josman, Karoline Rose, No Money Kids et le Villejuif Underground.
- Un groupe algérien dans le cadre d'« Alger en Seine », une programmation directement liée au nouvel accord de coopération entre l'Île-de-France et Alger (Algérie) : Djmawi Africa.
- Des informations sur les aides auxquelles les musiciens peuvent prétendre et sur les salles de concerts qui peuvent les accueillir en Île-de-France.
- Des informations en matière de prévention santé (auditive notamment).
Pour cela, sont présents des représentants du RIF (la confédération des musiques actuelles et amplifiées d'Île-de-France), qui réunit les réseaux MAP (75), Pince Oreilles (77), Le Cry pour la musique (78), Rezonne (91), Réseau (92), Maad (93), Réseau Musiques (94) et Combo (95) et des animateurs du Centre régional d'information et de prévention du sida et pour la santé des jeunes (Crips).
À noter enfin, un espace complémentaire installé juste à côté de la « scène Île-de-France » : le Summer Camp, où les 12-17 ans pourront participer à divers ateliers sur le thème de la musique, mais aussi se renseigner notamment sur le dispositif régional iPass Contraception.