Révolution des transports : les nouveautés 2018

La rédaction
La révolution des transports initiée en 2016 se poursuivra tout au long de l'année 2018. Tour d'horizon des principales nouveautés.

Trains neufs, bus électriques, gares modernisées, nouvelles nouvelles offres de mobilités, la révolution des transports se poursuit en 2018 avec de nombreux projets et investissements au service des Franciliens et de leurs besoins de mobilité au quotidien.

Dans le train, le RER, le métro et le tramway

En 2018, Île-de-France Mobilités, l'autorité organisatrice, poursuit la mise en œuvre des grands projets d’investissements pour améliorer la régularité sur la ligne A avec SNCF Transilien et la RATP puisque l’ensemble des trains sur le tronçon central seront équipés du pilotage automatique d’ici fin 2018. La RATP et la SNCF mettront également en place un centre de commandement unique (CCU) sur cette ligne dès le mois de décembre 2018 afin d’améliorer les prises de décisions et de centraliser l’information voyageur. Lors de sa mise en place sur le RER B, cette mesure avait permis de gagner près de 6 points de ponctualité.

Le réseau ferré continuera de faire peau neuve en accueillant la 200e rame sur les 708 neuves ou rénovées prévues au programme de renouvellement du matériel roulant, soit près de 30% des engagements pris par Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France et d'Île-de-France Mobilités. Fin 2018, le Tram 3 sera prolongé de 4,3 km au nord entre Porte de la Chapelle et Porte d’Asnières.

C'est fait : près de 200 rames neuves ou déjà rénovées
Dans le cadre du plan de modernisation des trains et RER engagé en 2016 pour un montant global de 10 milliards d’euros d’ici fin 2021, 198 rames nouvelles ou rénovées ont déjà été livrées à fin 2017. Les voyageurs de la ligne B, C, H, J, K, L, R, U circulent en partie ou totalement dans des trains neufs ou rénovés depuis 2016. La ligne du RER A a également été équipée à 100% en rames à 2 niveaux, qui peuvent accueillir 30% de voyageurs supplémentaires. De plus, depuis le 10 décembre dernier, les lignes A, L et J ont vu leurs grilles horaires réadaptées pour garantir des trajets plus fiables avec des trains davantage à l’heure et une offre simplifiée, lisible et plus adaptées aux besoins. 2017 a également vu l’inauguration de la nouvelle ligne du Tram 11 Express.

Dans les bus

Le bus est un maillon essentiel pour améliorer la mobilité en Île-de-France, à Paris comme dans les territoires de Grande couronne. A Paris, le réseau de bus n’a pas connu d’évolution significative depuis 70 ans. C’est pourquoi il y avait urgence à adapter l’offre existante aux besoins des Franciliens. Cette dynamique ne faiblira pas en 2018 avec plus de 40 nouveaux renforts ou modifications de l’offre de bus sur tout le territoire dès janvier.

Dans le cadre de la lutte contre la pollution urbaine, plus de 250 bus propres – électriques ou au gaz – circulent déjà sur le réseau francilien. Dès le premier trimestre 2018, 20 nouveaux véhicules électriques viendront s’ajouter sur les lignes 115 et 126. Un appel d’offres massif sera également lancé durant cette période pour renforcer ce parc de véhicules propres et atteindre de 100% des bus propres dans les zones urbaines les plus polluées en 2025.

C'est fait : 250 lignes de bus modifiées
Le grand chantier de refonte du réseau de bus franciliens lancé en 2016 avec a pris forme concrètement en 2017 après une phase de consultation des Franciliens et de dialogue avec les collectivités locales et les associations. Ces deux dernières années ont été exceptionnelles avec près de 250 lignes de bus modifiées pour améliorer les conditions de transports de milliers de Franciliens. Avec cette décision, Île-de-France Mobilités aura fait progresser le budget annuel consacré au réseau de bus de plus de 100 millions d’euros depuis 2016.

La sécurité encore renforcée

La sécurité est également au coeur des préoccupations avec un renfort de la présence humaine cette année, la généralisation de la vidéoprotection dans les trains, les gares ferroviaires et routières, les parcs relais et la poursuite de la lutte contre la fraude avec une augmentation des contrôles.  

La lutte contre le harcèlement dans les transports est également une priorité. Une grande campagne de sensibilisation, menée par Île-de-France Mobilités, la Région Île-de-France, SNCF, RATP et Optile dès le premier trimestre 2018, sera consacrée à cette cause.

Des gares plus modernes et plus accessibles 

D’ici à 2025, 3 Mds€ seront consacrés à la modernisation des gares franciliennes où les voyageurs passent de quelques minutes à plusieurs heures par jour. 70 espaces d’attente connectés ont été aménagés en 2017 et 80 supplémentaires sont prévus dans les mois à venir. Aujourd’hui 146 gares d’Île-de-France sont accessibles à tous les voyageurs dont 34 gares aménagées entre 2016 et 2017. Les travaux de mise en accessibilité de 122 gares supplémentaires se poursuivront en 2018 et jusqu’en 2024. Côté stationnement, de nombreux projets de parcs relais sont déjà lancés totalisant 7 850 places de stationnement sur les 10 000 places supplémentaires fixées pour 2020.

Des services innovants 

Faciliter le quotidien des Franciliens en regroupant de plus en plus de solutions de déplacement sur un même support, c'est l'objectif de la démarche Smart Navigo. Après les services de location des vélos en libre-service (Vélib’, Cristolib, VélO2) et le stationnement sécurisé Véligo, tous les abonnés Navigo ont également la possibilité d’intégrer un abonnement Autolib’ à leur passe depuis 2017. Ce développement numérique au service du quotidien des voyageurs leur permettra bientôt d’utiliser simplement leur smartphone pour acheter leur titre de transport et franchir les portiques de validation. Cette innovation est au centre du programme de modernisation de la billettique afin de simplifier l’utilisation des transports en commun. Elle fera l’objet d’une expérimentation au second semestre 2018.

Des solutions pour faciliter la mobilité urbaine

L’expérimentation de navettes autonomes 100% électriques sur l’esplanade de la Défense conduite avec Keolis a attiré pas moins de 35 000 voyageurs. Ce nouveau mode de déplacement est aussi testé avec la RATP dans le Bois de Vincennes depuis novembre 2017, et pour 6 mois.

Lancée en septembre 2017, l’opération «Tous ensemble pour le covoiturage» est prolongée jusqu’en juin prochain. Objectif : encourager les Franciliens à utiliser cette solution simple pour leurs trajets courts et quotidiens avec le versement d’une prime de 2€ aux plateformes partenaires de l’opération pour chaque trajet de covoiturage effectué.

Pour faciliter le stationnement sécurisé et facile des vélos, le développement de Véligo en 2018 à travers toute la région pour atteindre 20 000 places de stationnement supplémentaires créées d’ici 2021. 85 consignes de vélos sécurisées et abris à vélos en libre accès aux abords des gares sont déjà en service ou le seront dans les prochains mois, soit 7 000 places.

C'est fait : le forfait Navigo Jour
Depuis le 1er janvier 2018, les voyageurs peuvent utiliser les transports en commun d'Île-de-France plus librement. Au tarif de 7,50 € pour 2 zones ou de 10 € pour 3 zones, ce nouveau titre de transports donne accès en illimité, le temps d'une journée, à tout le réseau francilien à l’intérieur de la zone choisie. Le forfait Navigo Jour a été mis en place à la demande d'associations d'usagers.

Tags

Dossier

Plus de confort, de ponctualité et de sécurité, la modernisation des transports initiée par Valérie Pécresse depuis 2016 pour pallier le vieillissement du réseau commence à porter ses fruits.

Article

La révolution des transports passe par la modernisation des gares franciliennes. Le Stif vient d'approuver un plan de développement de 3 Mds€ qui portera sur la rénovation de plus de 150 des 455 gares ferroviaires d'Île-de-France.

Article

Le nouveau plan de bus de Paris et de sa proche banlieue a été dévoilé ce 28 juin. Quatre nouvelles lignes vont être créées et 52 lignes sur 60 seront modifiées et mises en service d'ici à la fin 2018.

La « Smart mobilité » se profile : les Franciliens pourront bientôt utiliser leur smartphone à la fois comme canal d’achat mais aussi support sans contact de leur titre de transport. Une innovation financée par Île-de-France Mobilités.