Rentrée universitaire : la réussite de tous au cœur de l'action régionale

L'heure de la rentrée a également sonné pour les 663.000 étudiants franciliens. Logement, bourses et aides à la mobilité, santé : l'exécutif régional poursuit sa politique en faveur de la réussite des étudiants et des chercheurs franciliens.

Logement et équipements

Pour permettre aux étudiants et aux enseignants de travailler dans les meilleurs conditions, la Région finance la construction et/ou la rénovation de nombreux équipements comme les bibliothèques où les laboratoires notamment. Depuis le début de l'année 2017, la Région Île-de-France a ainsi voté 25 M€ de budget pour construire des logements en faveur des jeunes et des étudiants en Île-de-France. Cela correspond à 1.339 nouveaux logements. Et depuis le début de la mandature de Valérie Pécresse, ce sont, au total, 4.020 logements pour les jeunes qui ont été construits. 

Cette rentrée est placée sous le signe de l'inauguration de Maison de l'Île-de-France au sein de la Cité internationale universitaire de Paris. Le bâtiment à énergie positive compte 142 logements, dont 77 ont été réservés par la Région pour l'année 2017-2018. Le projet, financé à 100%, par la Région a coûté 21,6 M€. Alors que 2016 a vu l’accélération des grands chantiers immobiliers du Contrat de plan État-Région 2015-2020 (bibliothèque du campus Condorcet, construction du campus à Picpus Nation pour l’université Sorbonne Nouvelle, etc.), 2017 poursuivra cet effort en mobilisant une enveloppe d’un montant de 50 M€ pour différentes opérations : l’extension du bâtiment du Cnam situé rue du Landy à Saint-Denis (93), la réhabilitation de la caserne Lourcine (Paris 13e) destinée à regrouper sur un même site les formations juridiques de l’université Paris-1, les travaux de réhabilitation des locaux de l’École nationale vétérinaire d’Alfort (94).

Santé

Offrir un accès équitable à la santé pour tous est l'une des priorités régionales. Désormais, les étudiants boursiers inscrits dans un établissement d'enseignement supérieur ou un institut de formation sanitaire et sociale d'Île-de-France bénéficieront de 200€ par an (contre 100€ sous la précédente mandature) pour financer leur mutuelle. C'est l'opérateur Harmonie Mutuelle qui a été retenu, après que quatre assureurs ont répondu à l'appel à manifestation d’intérêt de la Région. L’offre d’Harmonie Mutuelle (Groupe VYV) est sortie du lot, l'analyse des offres ayant permis de constater qu’il n’était pas possible d’offrir un contrat d’assurance santé de qualité à moins de 230€. Une offre à 200€, voire moins, aurait certes eu l’avantage de proposer un produit gratuit aux étudiants, mais la proposition d’Harmonie Mutuelle prenait en charge plus de risques, sa gamme de produits allant de 236€ à 476€. Ainsi, pour 3€ par mois de reste à charge (36€ par an), les étudiants disposeront d’une complémentaire santé de qualité qui les aidera vraiment en cas de sinistre. La gamme de contrats proposés par Harmonie Mutuelle est vraiment intéressante puisqu’elle propose une option de franchise d’assurance sur la pharmacie : les médicaments dont l’efficacité n’est pas avérée ne sont pas remboursés, ce qui permet de faire baisser le coût du tarif de 332€ à 236€ par an.

Bourses et aides

Valoriser le mérite, donner une seconde chance à ceux qui ont connu un accident de parcours et permettre aux étudiants d'aller à l'étranger, l'action régionale entend donner sa

chance à tous les jeunes franciliens. L'une des compétences de la Région est également d'offrir des bourses aux élèves et étudiants des formations en travail social, paramédicales et maïeutiques dites formations sanitaires et sociales.
L'Île-de-France concentre 40% de la recherche française, 25% des grandes écoles d'ingénieurs et de commerce de l'Hexagone et des étudiants français. Le nouveau Schéma régional de l'enseignement supérieur de la recherche et de l'innovation (SRESRI), qui sera soumis au vote des élus les 20 et 21 septembre pochain, a pour ambition de faire de l'Île-de-France l'une des régions les plus performantes et les plus attractives du monde pour la formation, la recherche et l'innovation. En parallèle, le projet de portail régional de l’orientation sera lancé avec pour objectif à terme de diffuser l’information la plus exhaustive concernant l’offre de formation, les métiers et l’emploi en Île-de-France.
  • Afin de donner une seconde chance d'accéder à l'enseignement supérieur à ceux qui n'ont pas obtenu leur baccalauréat, la Région a mis en place une bourse annuelle de 900€ pour les jeunes de moins de 24 ans qui souhaitent passer une diplôme d'accès aux études universitaires (DAEU). 534 étudiants en ont bénéficié en 2016-2017.
  • Pour relancer l'ascenseur social, la Région récompense les jeunes Franciliens d'origine modeste qui viennent d'obtenir le bac avec mention « très bien » et vont poursuivre leurs études en Île-de-France en leur attribuant une bourse au mérite de 900€.  2657 bacheliers en ont bénéficié en 2016-2017.
  • La Région Île-de-France propose une aide financière qui favorise l'ouverture à l’international et l'insertion professionnelle des étudiants en BTS. Son montant est de 500€. L’aide à la mobilité internationale des étudiants s’adresse aux étudiants inscrits en formation initiale hors apprentissage et alternance dans les parcours BTS suivants :
    • BTS chimie avec option « anglais scientifique approfondi » à l’École nationale de chimie physique et biologie de Paris (ENCPB),
    • BTS commerce international,
    • BTS assistant(e) de manager,
    • BTS hôtellerie-restauration,
    • BTS tourisme.
        
  • La Région Île-de-France propose également une aide financière pour accompagner les cursus à l’étranger des étudiants en universités ou en grandes écoles, qui sont vecteurs d’ouverture, de développement des compétences et d’une meilleure insertion professionnelle. Cette aide à la mobilité internationale varie de 250€ à 450€ mensuels sur une durée de 10 mois maximum.
  • Afin de lutter contre les déserts médicaux, la Région aide aussi les étudiants en médecine pour les inciter à s’installer dans une commune déficitaire selon le zonage défini par l’Agence régionale de santé (ARS). ontre l’engagement d’une installation en zone déficitaire, les volontaires reçoivent une allocation de 1.000 € par mois pendant deux ans.

Favoriser l'accès à l'excellence pour tous

  • Les Cordées de la réussite. La Région Île-de-France souhaite en démultiplier le nombre afin d’atteindre 150 Cordées d’ici 2020, contre 80 actuellement. Ce dispositif, qui vise à encourager la poursuite d'études dans l'enseignement supérieur des élèves qui en ont la motivation et les capacités, permet de financer les programmes d'accompagnement (tutorat collectif ou individuel en particulier, visites culturelles ou d'entreprises, activités sportives, etc.) mis en place par les établissements d'enseignement supérieur à destination de lycéens de première et terminale scolarisés dans des quartiers prioritaires. Les Cordées de la réussite instituent un partenariat entre des établissements de l'enseignement supérieur (grande école, université ou lycée à classes préparatoires) et des lycées situés dans des quartiers prioritaires. Ce partenariat peut prendre la forme d'actions multiples comme le tutorat, l'accompagnement académique et scolaire, l'accompagnement culturel ou l'internat. En 2016,  16 cordées ont été soutenues. Sur la seule année 2017, la Région prévoit d'en soutenir 39 et nombre d’élèves intégrés dans ces cordées a été multiplié par 5.
     
  • L'apprentissage une voie royale. Sept mois après la fin de leur formation, 2 apprentis sur 3 ont un travail. La Région Île-de-France a contribué à la création de la première promotion de l'action expérimentale « parcours d'excellence en apprentissage » portée par le CFA FORMASUP Paris. Cinq établissements (l'université Paris-Diderot, l'université Paris Descartes, l'université Panthéon-Assas, l'Edhec et l'université Paris-Dauphine) ont été choisis pour mettre en place des parcours permettant à des apprentis bacheliers professionnels d'accéder aux universités et grandes écoles. Il s'agit d'un dispositif expérimental, concernant pour l'instant un public de 25 apprentis maximum. Cette opération permet de favoriser une continuité du parcours de bac-3 à bac +5 afin que les apprentis qui en ont la capacité et l'envie puissent poursuivre leur formation. La Région Île-de-France poursuit ainsi son engagement fort en faveur de l'apprentissage, qui porte d'ores et déjà ses fruits (+8,7% du nombre de contrats enregistrés entre juin et décembre 2016). Une dynamique forte a été déclenchée en faveur de l'apprentissage, enrayant la spirale négative des années précédentes. Au total, cette hausse des entrées en apprentissage permet à la Région de dépasser les 80.000 apprentis, puisque 81.234 apprentis seront formés cette année en Île-de-France.
Accélerer la transition numérique
En cette rentrée 2017, le nouveau programme Pépite Starter Île-de-France permet à une promotion de 36 étudiants-entrepreneurs (travaillant sur 13 projets) d’être hébergés au sein de Station F et de bénéficier d’un accompagnement par Schoolab. Il s’agit d’un programme d’accélération intensif sur cinq mois dont l’objectif est la transformation de ces projets en entreprise. Une seconde promotion arrivera en décembre.
Dans le cadre de la stratégie régionale pour faire de l’Île-de-France la première « Smart Région » d’Europe, la Région va financer des projets d’innovations numériques au sein des établissements franciliens d’enseignement supérieur. Ce dispositif a l’ambition de contribuer à l’innovation dans les usages, les pratiques et l’organisation des établissements dans les domaines de l’innovation pédagogique, la formation tout au long de la vie, la vie étudiante, l’emploi et le développement territorial. À titre d’exemple, les projets peuvent être des applications éducatives, des plateformes collaboratives pédagogiques, des portails pour les étudiants...
Doté de 1,2 M€, le projet Digitec vise à consolider un pôle majeur d’activités de recherche scientifique et technologique dans le domaine du numérique sur le plateau de Saclay, autour des acteurs actuels de Nano-INNOV, dans un lieu emblématique qui colocalisera notamment le Pôle Systematic Paris-Region, l’IRT SystemX, le CEA-List, Télécom ParisTech et Télécom SudParis, et le siège d’Inria. L’infrastructure DIGITEC doublera la capacité du site, qui atteindra près de 60.000 m². Renommer « DIGIHALL », le projet fait actuellement l’objet d’un concours d’architectes soutenu par la Région. La clôture de l’appel à candidatures est fixée au 27 octobre, pour une présélection début décembre.
Recherche
Le soutien de la Région sera recentré en 2017 sur le financement des projets de recherche des nouveaux réseaux Domaines d’intérêt majeur (DIM), les dispositifs visant à renforcer l’attractivité internationale de la recherche francilienne et les actions de diffusion de la culture scientifique à destination du grand public. 760.000€ ont été octroyés en 2017 au dispositif des chaires d'excellence Blaise Pascal qui contribue au renforcement de la qualité de la recherche francilienne, ainsi qu’à la visibilité et à l'attractivité internationales des laboratoires. Près de 28 M€ seront consacrés à des investissements en recherche et innovation en 2017, dont 19M€ pour les DIM.

Photos : Bibliothèque du CHU de Créteil © DR ; Maison de l'Île-de-France à la CIUP © Philippe Ayrault/Région Île-de-France ; résultats du bac à Saint-Maur-des-Fossés © Marie Genel/Picturetank

Article

Valérie Pécresse a reçu ce 29 juin, au siège du Conseil régional, une partie des 530 premiers Franciliens à bénéficier de l’aide régionale pour passer le Diplôme d’accès aux études universitaires.

Article

Pour relancer l'ascenseur social, la Région récompense les jeunes Franciliens d'origine modeste qui viennent d'obtenir le bac avec mention « très bien » et vont poursuivre leurs études en Île-de-France. Premiers versements fin décembre.

Décision du conseil régional

Bonne nouvelle pour les étudiants boursiers inscrits dans un établissement d'enseignement supérieur ou un institut de formation sanitaire et sociale d'Île-de-France : ils bénéficieront désormais de 200€ par an pour acquérir leur mutuelle, au lieu de 100€ jusqu'alors.

Du mercredi 10 janvier au jeudi 8 mars 2018, les élèves et étudiants des formations en travail social, paramédicales et maïeutiques qui effectuent leur rentrée en ce début d'année peuvent effectuer leur demande de bourse sur iledefrance.fr. Mode d’emploi.

Article

760.000€, c'est le montant qui sera consacré aux chaires d'excellence Blaise Pascal par la Région en 2017. 4 nouveaux lauréats viennent d'être sélectionnés parmi 18 candidatures.

Article

Le nouveau schéma régional de l'enseignement supérieur de la recherche et de l'innovation (SRESRI) a pour ambition de faire de l'Île-de-France l'une des régions les plus performantes et les plus attractives du monde pour la formation, la recherche et l'innovation.

Article

Inauguré ce 23 février à Paris 14e, le campus Jourdan réunit en un seul lieu prestigieux la Paris School of Economics et le département des sciences sociales de l’École normale supérieure.

Décision du conseil régional

La Région a acté, lors de la plénière de ce 19 mai, la création de deux nouveaux campus des métiers et des qualifications sur son territoire, en partenariat avec les services de l’État : le hub de l'éaroportuaire Grand Roissy-Le Bourget et le campus conception et construction automobile. Quatre campus métiers sont désormais labellisés en Île-de-France.