29 mars 2018

Rénovation de la coupole de la bibliothèque du lycée Henri-IV : la souscription est lancée !

La coupole du célèbre lycée Henri-IV, lieu parisien historique remarquable, menace de s’effondrer. La Région va financer une partie des travaux nécessaires à sa sauvegarde mais il manque des fonds. La Fondation du patrimoine lance un appel aux dons ce 29 mars 2018.

Le lycée Henri-IV : une œuvre architecturale francilienne

C’est un chef-d’œuvre de l’art rocaille : la coupole de la bibliothèque du lycée Henri-IV à Paris, avec sa magistrale fresque du peintre Jean Restout (1692-1768) représentant L’Apothéose de saint Augustin terrassant l’hérésie, son ornementation sculptée et ses vitraux, constitue un ensemble remarquable et rare.

900.000 euros supplémentaires à récolter 

Mais aujourd’hui l’ensemble est gravement menacé et réclame des soins urgents. L’état de plusieurs de ses parties, notamment le décor peint, les boiseries et les stucs qui ornent ses parties basses, est extrêmement dégradé. Les 2.700 élèves du lycée qui se rendent à la bibliothèque marchent aujourd’hui sous un filet, pour les protéger en cas de chute de peinture.

Les travaux sont estimés à 2,5 millions d'euros. Les financements publics ont permis de réunir 1,6 million d'euros : 800.000 apportés par la Région Île-de-France, propriétaire des lieux, le reste par la Ville de Paris et le ministère de la Culture. Mais il manque 900.000 euros. C'est pourquoi la Région et le lycée Henri-IV, sous l’égide de la Fondation du patrimoine, lancent un appel aux dons pour sauver ce joyau architectural du Quartier latin, situé sur l’emplacement de l’ancienne abbaye royale de Sainte-Geneviève-du-Mont, qui date du XVIIe siècle.

Un nouveau label régional pour le patrimoine non protégé
La Région va désormais protéger et préserver le patrimoine francilien (entretien et rénovation) qui n'est ni classé, ni inscrit au titre des Monuments historiques. Alors qu'il s'agit de bâtiments bénéficiant de moins d'aides publiques, ils participent tout autant à la qualité du paysage francilien. Sont éligibles les musées franciliens, les maisons et ateliers d'artistes, mais aussi le petit patrimoine que sont les écoles, les lavoirs et les fontaines. Ce label va permettre de développer l’attractivité touristique de la région et de révéler un patrimoine méconnu, en mettant en place des parcours axés sur des thématiques fondatrices de l’histoire régionale. 

Faites un don pour la rénovation de la coupole de la bibliothèque du lycée Henri-IV