La Région en route pour l'Exposition universelle de 2025

La France a présenté son dossier de candidature à l'organisation de l'Exposition universelle de 2025 ce vendredi 29 septembre à Paris. Un dossier dans la réussite duquel la Région est fortement impliquée.

« Ce projet d’Exposition universelle, la Région l’a soutenu depuis ses débuts et elle s’est fortement impliquée pour sa réussite. En tant que première destination mondiale pour le tourisme évènementiel, l’Île-de-France a démontré sa capacité à accueillir de grands événements. Le projet d’Exposition universelle montrera une Région tournée vers le monde et ouverte aux influences, innovations et touristes du monde entier. Les visiteurs découvriront une nouvelle facette d’un Paris élargi et viendront découvrir les innovations exceptionnelles produites en France et sur le cluster de Paris-Saclay », a rappelé Valérie Pécresse, la présidente de la Région Île-de-France ce vendredi matin lors de la présentation du dossier de candidature de la France à l'organisation de l'Exposition universelle de 2025, qui s'est déroulée au ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. Et de rappeler la volonté de la Région capitale de contribuer aux grands enjeux de développement, de progrès et d'innovation posés par l'exposition universelle.

Des problématiques très concrètes telles que : Quelles énergies pour demain ? Quelle utilisation des ressources ? Quels modes de vie mais aussi quel partage de la connaissance ce qui rejoint les questions d’éducation et de formation. « À ces questions, la France et l'Île-de-France, et tout particulièrement le territoire même de Paris-Saclay, ont des réponses à apporter une voix à faire entendre », a poursuivie Valérie Pécresse.

L'Île-de-France fait d'ores et déjà partie des régions leaders en matière de recherche et d'innnovation. Paris-Saclay concentre 15% de la R&D française. À terme l'ambition de l'exécutif régional est d'y rassembler 25% de la recherche scientifique française afin qu'il se positionne au niveau des plus grands pôles mondiaux d'innovation tels que la Silicon Valley (USA) ou Cambridge (Angleterre). Première destination mondiale pour le tourisme événementiel, la Région Île-de-France entend également profiter de l'Exposition universelle pour relever le défi de l'accueil des visiteurs. L'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 constituera à ce titre une excellente préparation.

« La connaissance à partager, la planète à protéger », tel est le thème de la candidature de la France.
Il se déclinera selon trois sous-thèmes : un patrimoine pour les générations futures, une meilleure santé pour tous les Hommes de la planète, de nouveaux liens à tisser entre les hommes.

L’ensemble du projet porté par la France a été présenté :
Le thème de la candidature, qui permettra, 10 ans après l’accord de Paris sur le climat et 5 ans avant l’échéance des objectifs du développement durable des Nations unies, d’offrir aux nations la possibilité de présenter leurs réalisations et leurs projets au service de l’Humanité.
La mobilisation des acteurs, de la société civile - et en particulier la jeunesse - aux plus hautes autorités de l’Etat, ainsi que l’ensemble des collectivités locales concernées (région, métropole, mairie, département, communauté d’agglomération) et les grandes entreprises et PME mécènes de la candidature.
Le site de Paris-Saclay, au coeur d’un pôle exceptionnel de recherche et d’innovation, qui se déploiera sur 110 ha et sa configuration.
Le concept du Village global qui sera installé sur le campus de Paris-Saclay avec trois pôles distincts :
     • le « Globe », pavillon des nations, qui permettra à tous les pays du monde de faire vivre aux visiteurs une immersion au sein de leurs territoires ;
     • le « Village », l’espace des pavillons nationaux, dont les formes évolueront vers des structures modulaires que chaque pays pourra adapter à ses besoins et aux différents moments de l’Exposition selon de multiples combinaisons possibles ;
     • le « Jardin » constitué d’un ensemble d’espaces de détente qui viendront témoigner de la richesse de la biodiversité.
La proposition faite aux pays de rester à Paris-Saclay à l’issue de l’Exposition universelle et de transformer leurs pavillons en structures d’accueil pour les étudiants, les chercheurs, leurs entreprises nationales innovantes, afin de créer le « campus universel du XXIe siècle.
L’ensemble du dispositif technique et logistique de la candidature française avec pour objectif d’accueillir près de 40 millions de visiteurs entre les mois de mai et octobre 2025 dont 50% de visiteurs étrangers.
La mobilisation de l’ensemble des territoires dans le cadre des Forums thématiques proposés dans les grandes villes de France.
Le modèle économique, le budget et la gouvernance de l’Exposition universelle dans le cadre d’un partenariat « privé/public » en ligne avec l’ambition entrepreneuriale qui anime cette candidature depuis son origine.