La rédaction

La Région se mobilise pour sauver la Maison de Jean Cocteau

La maison du dramaturge et poète à Milly-la-Forêt est fermée depuis décembre 2017 et la mort de son mécène Pierre Bergé. La Région se mobilise pour sa réouverture au public.

Il faut sauver la Maison Jean-Cocteau. C’est le message que Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, a lancé lors d’une visite des lieux, en annonçant que la Région était prête à tout faire pour que cette pépite du patrimoine francilien rouvre au public dès cet été.

En effet, depuis la mort de Pierre Bergé, dont la Fondation assumait les frais de fonctionnement (environ 400.000€ par an), la maison a dû fermer ses portes et licencier le personnel. L'association des Amis de Jean Cocteau a rapidement appelé la Région à la rescousse, une demande qui fait écho avec la politique régionale en faveur du patrimoine, qui soutient notamment les maisons d’artistes. La Région s’est dite prête, par la voix de Valérie Pécresse, à financer le fonctionnement de la Maison et les travaux nécessaires à la conservation des œuvres. 

Deux conditions sont nécessaires à la reprise de la Maison Cocteau par la Région : les œuvres de l’artiste doivent pouvoir revenir au sein même de la maison-musée pour y être exposées et l’établissement doit obtenir du ministère de la Culture le label « Musée de France ».

 

500 dessins, sculptures, manuscrits et photos

La Région souhaite faire de la Maison Cocteau un lieu incontournable de l'offre touristique et culturelle francilienne, en l'incluant dans les circuits touristiques et en l’ouvrant davantage aux publics scolaires. La Région s’engage à redonner à cet établissement toute l’envergure culturelle et patrimoniale qu'il mérite et entend œuvrer à son rayonnement international.  

La maison-musée de Jean Cocteau, où le poète a passé les 17 dernières années de sa vie, abrite plus de 500 dessins, sculptures, lettres, affiches, manuscrits et photos. Elle représente un élément incontournable du riche patrimoine de Milly-la-Forêt, qui propose une offre touristique et culturelle forte, autour notamment de la chapelle Saint-Blaise (où est enterré Jean Cocteau), le  Conservatoire national des plantes à parfum, médicinales et aromatiques, le Cyclop… le tout au cœur du Parc naturel régional du Gâtinais.  

Photo : © PNR du Gâtinais français