La Région se met à l’heure du télétravail

La rédaction
Première collectivité de France à tester le télétravail à grande échelle, la Région a décidé de généraliser cette pratique en moins de six mois à peine. Expérimenté à partir de septembre 2017 avec succès auprès de 200 agents, le travail à domicile ou en tiers-lieu est aujourd'hui pratiqué par 600 agents régionaux au moins un jour par semaine.

Il n’aura fallu que quelques mois pour le mettre en place : le télétravail se déploie progressivement au sein des services de la Région Île-de-France. Lancée en septembre 2017 sur la base du volontariat, l'expérimentation a dans un premier temps bénéficié à 200 agents pour en concerner plus de 600 à ce jour. Le déploiement se poursuivra pour tous les agents éligibles (80% par la nature leur poste) et volontaires en 2018, à savoir 80% des 1.800 agents que compte la Région. Il pourront télétravailler au moins un jour par semaine, le nombre maximal de jours en télétravail par semaine ayant été fixé à deux.

 

Qualité de vie et préservation de l'environnement

Cette solution permet d' accompagner l'emménagement de l'ensemble des agents régionaux dans le nouveau siège régional à Saint-Ouen (93), qui a débuté fin janvier et qui s'échelonnera jusqu'en 2019. Le changement d'adresse du siège entraîne un allongement du temps de trajet domicile-travail de 4 min en moyenne pour les agents de la Région, avec une moyenne de 53 min, contre 49 min jusqu'alors. Outre le gain de temps de transports pour les agents régionaux, le travail à distance représente un bénéfice important en termes de qualité de vie, avec une meilleure articulation entre vie professionnelle et vie privée, et repose sur des principes de management par la confiance, correspondant aux nouvelles orientations de l’exécutif régional. À l’échelle de toute l’Île-de-France, il permet de désengorger le réseau de transports routiers et ferrés, améliorant ainsi le bilan carbone de la région.

 

Des moyens et outils performants mis à disposition des agents

Le télétravail peut s’exercer à domicile mais également dans des locaux mis à disposition par la Région ou d’autres administrations ou encore dans les nombreux tiers-lieux que compte le territoire de l’Île-de-France. La Région s’est d’ailleurs engagée dans le financement de 1.000 nouveaux tiers-lieux (espaces de coworking et de travail à distance) d'ici 2021, contre un peu plus de 600 actuellement.

Dotés du matériel numérique et informatique adéquat et formés aux mesures de protection de données, les télé-agents disposent également d’une messagerie instantanée leur permettant des échanges téléphoniques et en visioconférence, ainsi que le partage de documents avec leurs collègues. La Région prend en charge les coûts de la connexion Internet des agents qui travaillent depuis leur domicile à hauteur de 10€ net par mois.

Photo : © Stéphanie Lacombe/Picturetank

Tags